Poignardé parce que chrétien, un adolescent pakistanais attaqué par des « camarades de classe » jaloux, perd un rein

Un collégien chrétien de Karachi au Pakistan, a été poignardé dans la rue par des camarades de classe musulmans.

Tout a commencé le 15 février lorsque Haroon, 14 ans, élève chrétien de l’École gouvernementale Mohammadi de Karachi, s’est plaint d’un vol de livre auprès de son enseignant.  Selon le directeur de l’école, Haroon est un élève brillant surnommé « Le Petit Einstein » dans l’école. Il finance ses études en ramassant des chiffons avec sa maman.

Mais l’un de ses camarades de classe musulman, Majid Muhammad, était jaloux de ses bons résultats et lui a dérobé un livre.

Irfan, le père de Haroon raconte.

« Haroon a déposé une plainte auprès de l’enseignant et lorsque le cahier a été retrouvé dans le sac à dos de Majid, il s’est mis en colère et s’est senti insulté. »

Bien souvent au Pakistan, dans de tels cas l’enseignant prend fait et cause pour l’adolescent musulman, mais cette fois au lieu de protéger Majid, le professeur l’a réprimandé pour ses actes. Blessé dans son orgueil, Majid a alors organisé un passage à tabac.

Deux jours plus tard, alors qu’Haroon s’apprêtait à acheter de la nourriture, Majid et cinq autres garçons musulmans, se sont précipités sur Haroon et l’ont violemment battu avant de le poignarder.

« L’attaque a été si terrible que le rein de Haroon a été coupé en deux morceaux. »

Les assaillants ont ensuite pris la fuite, laissant Haroon blessé au sol. Quand Haroon a été découvert, il a été transporté à l’hôpital Jinnah de Karachi, où les médecins ont été obligés de prélever le rein.

Comme c’est souvent le cas lors d’attaques de musulmans contre des chrétiens, la police fait désormais pression sur les parents pour qu’ils ne portent pas plainte. Mais la famille réclame justice.

Khursheed Bibi, la grand-mère d’Haroon, affirme que la famille ne se taira pas.

« Nous n’entamons aucun processus de négociation ni de pardon. Nous voulons la justice. »

Ghazala Shaffeq, un défenseur des droits de l’Homme local, replace cet événement en contexte pour International Christian Concern.

« Cet incident est la continuation d’incidents d’intolérance que nous avons connus dans des écoles et des collèges. Les chrétiens ne se sentant pas en sécurité, les autorités doivent proposer des mesures concrètes pour assurer leur sécurité. Les autorités doivent également introduire des modifications dans le système éducatif afin de promouvoir la tolérance religieuse. Si nous ne réformons pas les établissements d’enseignement et ne supprimons pas les textes haineux des manuels, nous allons nuire à la jeune génération. »

Haroon ne pourra ni étudier, ni travailler avec sa maman pendant sa période de convalescence…

H.L.

Crédit image : Burhan Ay / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?