Polémique suite au retrait par Amazon de livres chrétiens sur l’homosexualité

Le géant américain est au centre d’un débat passionné, entre croyants et communauté LGBT, autour du retrait de livres chrétiens sur l’homosexualité.

Il aura fallu 3 mois de protestations de la part de celui qui est à l’origine de cette décision, Rojo Alan. Plusieurs livres d’auteurs chrétiens ont été retirés de la vente sur Amazon le 2 juillet. Parmi eux, certains ouvrages de Joseph Nicolosi, psychologue chrétien. Mais aussi, le témoignage d’un avocat chrétien, David A.Robinson, qui y évoquait comment il s’est détourné de l’homosexualité.

C’est à la suite du projet de diffusion, par une église locale de Peterborough, de « Flying Blind », qui promeut la « thérapie de la conversion », qu’il commence à effectuer des recherches. Business Insider cite ses propos.

« J’étais choqué que ça se passe maintenant dans ma ville, alors j’ai commencé à faire des recherches sur Google. Ce qui m’a conduit sur le site web de Joseph Nicolosi, puis à ses livres en vente sur Amazon et sur la librairie en ligne Wordery. »

Rojo Alan se dit lui-même victime de cette « thérapie de la conversion » et demande à Amazon à plusieurs reprises le retrait du livre de Nicolosi, Guide des parents pour prévenir l’homosexualité. Pour lui, il s’agit d’un « livre homophobe ».

Mais il explique sur sa page Facebook, qu’il n’a pas obtenu d’Amazon la réponse souhaitée.

« J’étais frustré. Alors j’ai fait un plan d’attaque. J’ai réalisé que leur dire ‘ces livres sont mauvais’ ne menait nulle part. Alors j’ai commencé à faire des posts sur d’autres réseaux sociaux, comme Reddit et Twitter, pour que les gens aillent mettre des avis négatifs sur ces livres. »

La note de ces livres serait ainsi passée de 4 à 2 étoiles. Un utilisateur de Reddit l’invite également à mettre en place une pétition. Elle a été lancée sur Change.org, par un certain Sky Gray, et a obtenu à ce jour près de 84 000 signatures. Pour son auteur, Amazon profitait alors « de la vente de ces livres qui donnent une plate-forme à une pratique dangereuse et abusive ».

Le 2 juillet, Amazon a finalement pris la décision de retirer plusieurs livres d’auteurs chrétiens sur l’homosexualité. La plateforme n’aurait pas souhaité faire de commentaire à ce sujet, mais pointe « la violation de nos consignes relatives au contenu ». Consignes qui soulignent sur leur site :

« En tant que libraire, nous offrons à nos clients un accès à une variété de points de vue, y compris des livres que certains clients peuvent trouver répréhensibles. Cela dit, nous nous réservons le droit de ne pas vendre certains contenus, tels que la pornographie ou tout autre contenu inapproprié. »

Pour le Christian Post, « cela laisse présager la censure de tout ce qui concerne la sexualité chez les chrétiens ».

Un livre de Joe Dallas, Désirs en conflit : Espoir pour les hommes qui luttent avec l’identité sexuelle, fait partie de la liste des ouvrages bannis. L’auteur évoque sa réaction dans un mail au Christian Post.

« La décision d’Amazon n’est pas une surprise, puisque la culture d’aujourd’hui cède aux ambitions du mouvement politique LGBTQ, qui a toujours inclus le silence de toute désapprobation de l’homosexualité. Ce serait terriblement naïf de penser que cela va s’arrêter là. D’abord, le mouvement LGBTQ va convaincre la culture que dire aux homosexuels qu’ils peuvent changer est dangereux. Ensuite, il va convaincre la culture que dire que l’homosexualité est un péché est dangereux. Enfin, le gouvernement dira aux pasteurs d’Amérique ce qu’ils peuvent dire ou non sur le sujet, et la culture approuvera. »

En réponse au retrait des livres, l’association Voice of the Voiceless, un groupe d’anciennes personnes homosexuelles, a lancé une pétition sur Change.org. Elle réclame l’annulation de la « décision d’Amazon de censurer les points de vue alternatifs sur l’homosexualité ».

« La semaine dernière, Amazon a brutalement retiré plusieurs livres qui représentaient des points de vue différents sur l’homosexualité. Cela incluait une variété de témoignages personnels (autobiographies), de textes religieux, de thérapies réparatrices, de recherches psychologiques et de ressources pour le rétablissement de la dépendance. Cela équivaut à une discrimination religieuse et à une discrimination fondée sur l’orientation sexuelle. »

Les signataires de cette pétition parlent de « censure », de « liberté sapée » et en appellent à la « liberté d’expression » et à la « liberté d’opinion ».

Rod Dreher s’étonne, dans les colonnes de The American Conservative, que l’on puisse acheter sur Amazon Mein Kampf, d’Adolf Hitler ou encore Milestones, écrit par le « radical islamiste Sayyid Qutb », « qui appelle les musulmans à mener sans relâche le djihad mondial contre les non-musulmans et les musulmans insuffisamment radicaux, jusqu’à ce que le monde entier soit sous domination islamique radicale ». Mais que l’on ne puisse plus acheter les travaux du docteur Joseph Nicolosi.

« Vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec les théories de Nicolosi pour être alarmé par ce qu’Amazon a fait ici. Je trouve tous les livres de ma liste ci-dessus répugnants, mais je défendrais Amazon pour qu’il les vende. »

Trois livres cités sur la pétition lancée par Voice of the Voiceless, sont aujourd’hui disponibles sur amazon.fr. Deux ouvrages de Richard Cohen, et un titre de David A. Robinson, disponible en format Kindle. D’autres ouvrages qui traitent de chrétiens anciennement homosexuels sont également disponibles, à l’instar de Les pensées secrètes d’une convertie insolite (The Secret Thoughts of an Unlikely Convert) : De l’homosexualité à la découverte de la foi chrétienne, écrit par Rosaria Champagne Butterfield.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?