Portes Ouvertes rapporte la libération de deux chrétiennes de Chibok

L’ONG Portes Ouvertes vient d’annoncer la libération de deux chrétiennes qui auraient fait partie des 280 jeunes filles enlevées dans l’école secondaire publique de Chibok le 14 avril 2014.

Le 14 avril 2014, près de 280 lycéennes avaient été enlevées à Chibok par des militants de Boko Haram. Un drame qui avait indigné le monde entier et avait suscité une large mobilisation sur les réseaux sociaux sous le #BringBackOurGirls.

Alors qu’une centaine de jeunes filles sont toujours portées disparues, l’organisation de défense des chrétiens persécutés, Portes Ouvertes a annoncé que l’armée nigériane avait retrouvé ces derniers jours deux femmes qui auraient fait partie des étudiantes chrétiennes enlevées en 2014.

Portes Ouvertes rapporte que selon des sources militaires, Hauwa Joseph et son enfant ont été secourus par les troupes de la 21e brigade blindée de l’armée, à Bama, dans l’État de Borno. Des soldats ont retrouvé la seconde femme, Mary, accompagné d’un enfant alors qu’ils patrouillaient autour de Ngoshe, à Gwoza, toujours dans l’État de Borno, selon l’ONG.

Deux découvertes qui selon Portes Ouvertes, « portent à 108 le nombre de jeunes femmes retrouvées depuis leur enlèvement ». L’organisation précise qu’en raison de « divergences entre les listes originales publiées par le CAN (The Christian Association of Nigeria) et le Bring Back Our Girls Group (BBOG) », il est difficile d’avoir des chiffres exacts.

En février dernier, plusieurs lycéennes (leur nombre exact n’est pas connu) avaient réussi à s’enfuir après six ans en captivité. Elles avaient profité d’une offensive de l’armée nigériane dans la forêt de Sambisa, une base de Boko Haram située dans l’État de Borno, pour échapper à leurs ravisseurs.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock.com / Alucardion

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.