Porteur de trisomie 21, il témoigne devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU : « ma vie vaut la peine d’être vécue »

Le 15 mars dernier, un homme porteur de  trisomie 21, s’est exprimé devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Son témoignage poignant avait pour but de mettre un terme à l’avortement des bébés porteurs de cette anomalie chromosomique.

C’est lors de la 37ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU que la fondation Jérôme Lejeune a co-organisé un événement pour défendre les droits des personnes trisomiques. John Franklin Stephens a rendu témoignage afin de démontrer que les personnes trisomiques sont capables de mener une vie normale.

« Je suis un homme avec le syndrome de Down et ma vie vaut la peine d’être vécue ».

Acteur, auteur, athlète aux Jeux Paralympiques, il affirme que les personnes comme lui devraient être vus comme des « êtres humains », non comme des « anomalies de naissance ».

« Nous ne devrions pas être éradiqués ou guéris mais plutôt aimés, valorisés, éduqués et parfois aidés ».

John a énuméré de nombreuses façons d’aider les personnes atteintes du syndrome de Down ainsi que leurs familles. Il suggère aux parents concernés de suivre une formation élémentaire, évoque les accompagnements médicaux et professionnels nécessaires pour aider les enfants trisomiques à devenir autonomes.

« Engageons-nous ensemble à accueillir la diversité, décidons dès maintenant d’inclure au lieu d’exclure, d’éduquer au lieu d’isoler, et de célébrer au lieu de supprimer. »

MAG

Source : CBN News

La rédaction

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?