Pour la fille de Billy Graham, il faut « arrêter d’essayer de gagner l’amour du Saint-Esprit »

Anne Graham Lotz veut changer les regards que l’on porte sur le Saint-Esprit, car Il nous aime définitivement et sans condition.

Anne Graham Lotz est la seconde fille de Ruth et Billy Graham. Fondatrice de AnGel Ministries et auteure de nombreux livres chrétiens, elle tient également un blog où elle fait part de ses réflexions sur la foi. Récemment, elle a voulu partager son expérience autour de nos conceptions sur le Saint-Esprit. S’il est parfois mentionné dans les événements chrétiens, Anne pense que l’on se trompe souvent sur sa personne.

« Quand j’ai reçu Jésus comme mon sauveur, je pensais que le Saint-Esprit m’était ‘assigné’. Je pensais qu’il était entré dans ma vie parce qu’il n’avait pas d’autre choix. J’étais maintenant son ‘travail’, sa responsabilité. […] Cette fausse idée fâcheuse aurait pu me conduire à vivre dans le mensonge, car j’aurais essayé de l’impressionner. J’aurais pu m’épuiser en essayant de gagner son amour. »

Alors qu’elle lisait sa Bible, un verset est venu se heurter à cette conception.

N’attristez pas le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. (Ephésiens 4:30)

Ce concept de tristesse l’a interpelée.

« Je réfléchissais au chagrin dans ma propre vie et je savais que je n’avais ressenti cette émotion que lorsque je me souciais profondément de quelqu’un ou de quelque chose. J’ai eu du chagrin quand ma mère est allée au paradis. J’ai eu du chagrin quand mon mari l’a suivie environ huit ans plus tard. J’ai eu du chagrin quand mon père les a rejoint tous les deux. Et j’ai réalisé que le chagrin est un mot d’amour. »

Anne vient de comprendre que si l’on peut attrister le Saint-Esprit, c’est parce qu’Il nous aime.

« C’était une pensée profonde et révolutionnaire. Ce n’est pas seulement un partenaire professionnel. Il n’est pas simplement assigné à moi. Il ne vit pas en moi parce qu’il le doit, il vit en moi parce qu’il veut vivre en moi. Il se soucie profondément de ce que je fais et de ce que je deviens. Quand je fais la bonne chose, il se réjouit. Quand je fais la mauvaise chose, il pleure. »

Pour Anne, s’installe désormais une relation de confiance entre le Saint-Esprit et elle.

« Et le Saint-Esprit vous aime aussi ! Il se soucie profondément de ce qui compte pour vous parce qu’il se soucie de vous. Peu importe la taille ou l’ampleur de votre préoccupation. Il se soucie. Il comprend. Il veut ce qu’il y a de mieux pour vous. Il désire que vous accomplissiez votre potentiel donné par Dieu. Il veut alléger votre fardeau, résoudre votre problème, réconforter votre cœur brisé, panser vos blessures, vous mener à travers la vallée de l’ombre, vous bénir bénédiction. Et oui, il veut vous rendre saint, parce qu’il vous aime ! »

C’est donc naturellement qu’elle en vient à la conclusion suivante.

« Arrêtez de travailler si dur pour gagner son amour. Soyez ouvert et honnête et transparent. Vivez avec la confiance d’être profondément, inconditionnellement, définitivement aimé de Lui. »

M.C.

Source : Anne Graham Lotz

Crédit Image : Creative Commons / AnGeL Ministries

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?