Pour l’aumônier du Sénat il y a de l’espoir après l’attaque du Capitole : « Dieu va faire de nous une meilleure nation »

Début janvier des émeutes d’une grande violence se sont déroulées dans le Capitole à Washington. L’aumônier du Sénat américain Barry Black était présent, quelques semaines après les faits il revient sur cet épisode. Pour lui, cette terrible journée marque le début d’une nouvelle ère d’unité pour le pays. 

Barry Black, aumônier du Sénat américain était à l’intérieur du Capitole le 6 janvier dernier lorsque des manifestants ont pénétré dans l’enceinte du bâtiment. Une journée de violence inouïe durant laquelle cinq personnes ont perdu la vie.

L’aumônier s’est confié à CBN News en déclarant que ce jour là il savait qu’il allait assister à un moment historique avec la certification des votes du collège électoral, mais il ne s’attendait pas ce qui a suivi.

D’après Barry Black, la journée du 6 janvier avait commencé normalement, et après avoir ouvert le parquet du Sénat en prière il s’est retiré dans son bureau. C’est alors qu’il a entendu les alarmes se déclencher. Quelques minutes plus tard, après avoir invité des journalistes à se joindre à lui dans son bureau pour leur sécurité, un officier de la police du Capitole s’est présenté à sa porte.

« Je suis venu te chercher. Je ne te laisse pas derrière. Suis-moi. »

L’aumônier et le policier se sont alors joint à un groupe de sénateurs en lieu sûr où ils sont restés ensemble accroupis, pendant près de trois heures. L’occasion pour le pasteur de prier individuellement avec les personnes présentes.

« J’étais reconnaissant de l’opportunité de pouvoir apporter la parole de Dieu. Parce que là-bas, dans cet endroit sûr, j’ai eu l’occasion de parler avec les gens, d’avoir de longues conversations, parce que je veux dire, trois heures c’est long, j’ai aussi pu prier avec les gens individuellement. »

Finalement, Barry Black a été invité à prier pour le groupe, une prière « improvisée » qu’il a rapporté à CBN News :

« C’était une prière improvisée qui disait en gros Seigneur, nous n’avons rien à craindre pour l’avenir, sauf que nous oublions comment tu nous as menés dans le passé. Seigneur, nous sommes reconnaissants pour les promesses extrêmement grandes et précieuses, 2 Pierre 1 3-4, et Seigneur, aucune arme formée contre nous ne prospérera, Esaïe 54:17 »

Pour lui cette journée fut aussi l’occasion de voir Dieu à l’oeuvre.

« C’était incroyable. J’ai vu des gens aider les gens. J’ai vu des gens qui auraient dû être eux-mêmes paralysés par la peur s’encourager les uns les autres. »

Il a également rapporté une partie des mots qu’il a utilisé dans sa prière de clôture des votes du collège électoral, prononcée aux alentours de quatre heures du matin.

« Nous déplorons la profanation du bâtiment du Capitole des États-Unis, l’effusion de sang innocent, la perte de vies humaines et le bourbier de dysfonctionnements qui menacent notre démocratie. Ces tragédies nous rappellent que les mots comptent et que le pouvoir de la vie et de la mort est dans la langue. »

Malgré les répercussions dramatiques de ce 6 janvier, l’aumônier affirme qu’il s’agit d’un tournant dans la vie de la nation pour plus d’unité. Barry Black en est certain, cet événement va être utilisé par « le Dieu souverain » pour le bien du pays.

« Dieu va faire de nous une meilleure nation dans cette bataille, et il y a des croyants partout, même des non-croyants, qui luttent pour une union plus parfaite, et je crois que le Dieu Souverain de l’univers va utiliser le 6 janvier comme le moment qui nous fournira un lien d’épiphanie avec la transcendance. Et nous pourrons regarder en arrière, comme Esaïe 6 regarde en arrière et dit l’année de la mort du roi Ozias : ‘J’ai vu aussi le Seigneur’, et nous pourrons dire que c’est le 6 janvier que j’ai commencé à prendre les mesures progressives qui ont apporté une plus grande unité, mais surtout une plus grande justice à notre nation et au monde. »

Camille Westphal Perrier

Crédit image : lev radin / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.