Pour le Saint-Siège, la pandémie « aggravera avec le temps les causes profondes de la traite des êtres humains »

Le Saint-Siège a lancé un plaidoyer contre la traite des êtres humains lors de la conférence de l’Alliance contre la traite des personnes.

La 21ème conférence de l’Alliance contre la traite des personnes s’est déroulée du 14 au 16 juin. À cette occasion, le Saint Siège, via les prises de parole de Mgr Janusz Urbańczyk, a lancé un plaidoyer contre la traite des personnes.

L’observateur permanent du Saint-Siège a commencé par rappeler les causes de ce trafic, citant deux « facteurs clés, tous deux tragiques »: la pauvreté, et « un système économique préoccupé uniquement par la maximisation du profit, qui sert la cupidité de quelques-uns plutôt que le développement digne de toute l’humanité ». Il a déploré le fait que bien que « 96% des États ont adopté une législation pour lutter contre la traite des êtres humains », elle « continue néanmoins à se développer et à réduire des personnes en esclavage ».

Mgr Janusz Urbańczyk a ensuite déploré ‘l’impact immédiat de la pandémie, mais également son « impact à long terme », qui « aggravera avec le temps les causes profondes de la traite des êtres humains ».

Au sujet de l’exploitation sexuelle, le prélat a dénoncé « un manque de culture qui dégrade le corps de l’autre, principalement celui des femmes et de plus en plus celui des enfants, en en faisant un objet utilisable et en refusant la dignité humaine à ceux qui sont considérés comme inférieurs ». Il en appelle au développement d’une « culture du respect et de la dignité, accompagnée d’une sensibilisation et d’une formation constantes ».

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.