« Près des deux tiers des enfants ukrainiens sont déplacés » selon l’UNICEF

Le directeur régional de l’UNICEF réclame un « cessez-le-feu immédiat en Ukraine » et la protection de « tous les enfants contre tout danger ».

Le président français Emmanuel Macron, le chancelier allemand Olaf Scholz et le Premier ministre italien Mario Draghi sont attendus aujourd’hui en Ukraine, à Kyiv, où les troupes résistent à un assaut russe dans la région du Donbass. Les forces de Vladimir Poutine poussent pour s’emparer d’une partie de l’est et du sud de l’Ukraine. Il s’agit de la première visite des dirigeants depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février.

En Roumanie mercredi, le président Macron a déclaré que « nous, l’Union européenne, devons envoyer des signaux politiques clairs à l’Ukraine et au peuple ukrainien, qui résistent héroïquement depuis plusieurs mois ».

A l’est de l’Ukraine, les combats se concentrent sur la ville industrielle de Severodonetsk, et les Russes semblent sur le point de consolider leur contrôle après des semaines de batailles intenses. Les forces de Moscou ont détruit les trois ponts enjambant une rivière entre la ville et Lysychansk juste à l’ouest, ce qui est « susceptible d’isoler les défenseurs ukrainiens restants dans la ville des lignes de communication critiques », selon l’US Institute of War.

Dans une usine chimique de Severodonetsk, qui est constamment bombardée, selon les autorités ukrainiennes, des centaines de civils sont pris au piège. La Russie a déclaré qu’elle avait cherché mercredi à établir un couloir humanitaire pour les évacuer, mais que les forces ukrainiennes ont « cyniquement saboté » l’opération et l’ont empêchée de se poursuivre.

Afshan Khan, directeur régional de l’UNICEF pour l’Europe et l’Asie centrale, s’est exprimé hier, lors de la conférence de presse au siège des Nations Unies à New York, sur la situation des enfants ukrainiens. Il revient d’Ukraine, où il a visité Kyiv, Irpin, Bucha, Zhytomyr et Lviv. « Le temps que j’ai passé dans le pays m’a donné une idée claire de l’énorme impact que la guerre en Ukraine continue d’avoir sur les enfants, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays ; tant dans la région qu’à travers le monde », explique-t-il.

Il l’affirme, « près des deux tiers des enfants ukrainiens sont déplacés ».

« Les chiffres sont stupéfiants et méritent d’être répétés. Près des deux tiers des enfants ukrainiens sont déplacés – qu’ils soient déplacés à l’intérieur du pays ou qu’ils aient traversé les frontières en tant que réfugiés. Les enfants sont forcés de quitter leur maison, leurs amis, leurs jouets et leurs biens précieux, les membres de leur famille et confrontés à l’incertitude quant à l’avenir. Cette instabilité prive les enfants de leur avenir – les traumatismes et la peur peuvent avoir des effets durables sur la santé physique et mentale des enfants. »

Afshan Khan dénonce « l’utilisation d’explosifs dans des zones urbaines bâties ».

« Cette utilisation d’armes explosives dans les zones peuplées et les attaques contre les infrastructures civiles doivent cesser. Cela tue et mutile des enfants et les empêche de reprendre toute forme de vie normale dans les villes et villages où ils habitent. »

Le directeur régional de l’UNICEF réclame un « cessez-le-feu immédiat en Ukraine » et la protection de « tous les enfants contre tout danger ».

« Chaque jour que cette guerre continue, augmente l’impact durable et dévastateur sur les enfants, en Ukraine, dans la région et à travers le monde. »

M.C. (Avec AFP)

Crédit image : Shutterstock.com / Drop of Light

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.