Près d’un jeune protestant sur 10 a quitté l’église parce qu’il ne s’y sentait pas « protégé du harcèlement sexuel »

« Les résultats de cette étude sont similaires aux recherches précédentes menées au fil des ans. Les fidèles et le cadre de l’église ont statistiquement moins de cas de comportement immoral, mais ces problèmes ont toujours une présence réelle. »

Life Way Research vient de publier les résultats d’un sondage effectué en ligne auprès de 1815 fidèles protestants. D’après Brad Waggoner, PDG par intérim de LifeWay Christian Resources, cette enquête a été réalisée afin que les églises deviennent des « lieux sûrs ».

« Protéger les personnes des abus de toutes sortes devrait revêtir une importance capitale pour les églises. LifeWay a décidé de parrainer cette recherche car il est impératif que les églises soient des lieux sûrs où les gens peuvent entendre l’évangile et grandir dans leur marche avec Jésus-Christ. »

Et si la grande majorité (94%) des protestants interrogés affirme que l’église est un lieu sûr où les enfants et les adolescents sont protégés de tout abus sexuel, le panel est partagé en ce qui concerne les pasteurs qui auraient abusé sexuellement d’enfants ou adolescents. En effet, à l’affirmation, « je crois qu’il y a bien plus de pasteurs protestants ont abusé sexuellement d’enfants ou d’adolescents que ce nous pensons », un tiers (32%) répond oui, l’autre tiers (37%) répond non, et le dernier tiers (31%) ne sait pas.

Près de la moitié des fidèles (44%) affirme avoir été victime de harcèlement sexuel. Pour 12% d’entre eux, cela s’est produit dans une église. Il est question de plaisanteries sexuelles non-désirées, de messages sexuels non-sollicités, de compliments non-désirés, de regards inappropriés, de photos ou d’avances sexuelles non-désirées reçues par SMS.

Alors que l’église est considérée par 89% des interrogés comme un lieu de guérison pour les victimes d’abus sexuels à l’enfance ou à l’adolescence, 9% des 18-34 ans qui ont répondu à l’enquête affirment « avoir quitté une église parce qu’il ne se sentait pas protégé du harcèlement sexuel parmi les personnes de l’église ». Près d’un jeune sur 10.

Pour Scott McConnell, directeur exécutif de LifeWay Research, « les églises protestantes doivent s’attaquer de front à cette question » :

« Les perceptions sont la réalité. Quand près d’un tiers des fidèles sentent qu’il y a une avalanche de cas d’abus et d’agressions à venir, les églises protestantes doivent s’attaquer de front à cette question, même si rares sont celles qui disent connaître quelqu’un dont les abus sont encore cachés. […] Les résultats de cette étude sont similaires aux recherches précédentes menées au fil des ans. Les fidèles et le cadre de l’église ont statistiquement moins de cas de comportement immoral, mais ces problèmes ont toujours une présence réelle. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.