Professeurs et scientifiques encouragent la lecture de la Bible

Si des archéologues, des anthropologues et des professeurs de littérature ancienne s’inscrivent dans une recherche des premiers papyrus (textes) de la Torah, des civilisations judéo-chrétiennes ou des premiers écrits chrétiens, la démarche de 15 professeurs et scientifiques suisses de l’ITE (Institut de Théologie et d’Ethique) veut encourager la lecture contemporaine de la Bible.

La spécificité de l’ITE « consiste à imbriquer la recherche théologique et les impulsions et concepts venant d’autres disciplines scientifiques. » Différents groupes de scientifiques ont travaillé pendant 2 ans en groupe d’experts théologique ou pluridisciplinaires sur le thème de la lecture de La Bible. Leurs travaux communs ont abouti à un document « Sola lectura ? Enjeux actuels de la lecture dans une perspective protestante » Cette étude est parue en novembre 2016 et peut être téléchargée en cliquant ici.

La Fédération des Eglises Protestantes de Suisse (FEPS) et l’ITE examine dans cette première étude rendu publique, huit thèses très ouvertes autour de la lecture de la Bible. Cet « outil », ce fascicule se veut un encouragement, un appel à la réflexion, comme une nécessité ou une urgence à se plonger dans le texte biblique, face à une époque où tout s’accélère.

Nathanaël Bechdolff

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?