Quand Bernard Tapie parlait de sa foi

Dimanche 3 octobre, l’ancien ministre, ex-patron de l’OM, acteur et entrepreneur est décédé à l’âge de 78 ans des suites d’un cancer qu’il combattait depuis quatre ans. Lors d’un entretien avec Audrey Crespo-Mara dans « Sept à Huit » en décembre 2020, il avait évoqué sa maladie, sa foi et son rapport à la mort. 

Déjà, en décembre de l’année dernière Bernard Tapie était très affaibli par un double cancer de l’estomac et de l’œsophage auquel il a succombé dimanche 3 octobre à l’âge de 78 ans. À l’époque, l’ancien ministre, interrogé par Audrey Crespo-Mara dans « Sept à Huit », s’était livré sur sa bataille contre la maladie, mais surtout sur sa foi en Dieu.

Un entretien à coeur ouvert, malgré sa voix éraillé, rediffusé dimanche à l’annonce de son décès.

« Il ne faut pas confondre la réussite et le bonheur » avait lancé Bernard Tapie avec malice ajoutant que « réussir sa vie c’est d’être heureux et de rendre ceux qui sont autour de vous heureux ».

« Je crois que ceux qui croient en rien s’imaginent que si on y croit ça nous aide pour les épreuves difficiles. » continuait-il avant de proposer une métaphore de la foi : « La croyance c’est comme l’amour, on ne peut pas l’expliquer à quelqu’un qui n’a jamais connu l’amour. Dites à quelqu’un qui n’aime pas, qui n’a jamais aimé, que vous êtes folles amoureuse avec tout ce que ça comporte. Ce n’est pas pour reconnaître les avantages, c’est simplement que vous avez été amenée à connaître l’amour ».

Il confiait également prier tous les jours et évoquait l’âme et la vie après la mort comme une évidence : « c’est tout ce qu’on ne voit pas mais qu’on ressent. Mitterrand appelait cela la force de l’esprit. Mais c’est évident, il n’y a aucun doute là-dessus. Enfin pour moi. Le corps, c’est mécanique. L’esprit, c’est le cœur et l’âme ».

À la question : « qu’est ce que la vie vous a appris finalement ? » L’ex -patron de l’OM répondait avec une citation de Confucius :  « que l’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte ».

En conclusion, Bernard Tapie lançait avec énergie un appel à profiter de la vie tant que l’on est en bonne santé !

Décrit comme un « bonimenteur magnifique » dans Le Soir, l’homme d’affaire touche à tout « était sans doute l’une des personnalités que les Français aimèrent le plus aduler et détester » selon le quotidien suisse Le Temps.

Il incarnait « une force », « une volonté », « une rage de vaincre » écrit quand à lui, le président Emmanuel Macron dans la lettre qu’il a publié en hommage à l’ancien ministre dans La Provence.

« Bernard Tapie nous a quittés mais son souffle continuera d’habiter la Cité phocéenne ».

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Creative Commons / Wikimedia

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.