Quand un frère ou une sœur me blesse, que faire ?

Quatre étapes inspirées de « Getting Over Church Hurts » (blog du pasteur Duke Taber) :

1. Présentez votre blessure à Dieu dans la prière

Quel que soit le mal qui vous a été fait, ne vous précipitez pas dans une confrontation avec l’auteur de votre blessure. Expliquez votre souffrance à Dieu dans la prière. Demandez-lui de guérir vos blessures. Il se peut aussi que Dieu veuille préparer votre cœur avant que vous n’en parliez avec le frère ou la sœur qui vous a blessée.

2. Résistez à l’envie de vous venger

Lorsque vous avez été blessée au sein de l’Eglise, l’envie sera grande de raconter aux autres ce qui vous est arrivé. Partager votre vécu avec une personne de confiance est une chose. Tenter de gagner des gens à votre cause en est une autre. C’est même
une forme de vengeance passive. Le regard des autres peut être biaisé avant même qu’il y ait eu possibilité d’explications, de demande de pardon et de réconciliation.

3. Laissez Dieu faire ce que vous ne pouvez pas faire

Dieu ne nous conduira pas forcément à confronter tous nos offenseurs. Une partie de la maturité spirituelle consiste à ne pas être prompte à se vexer. Ce qui compte, c’est de nous laisser diriger par l’Esprit et de le laisser résoudre ce qui nous dépasse.

4. Choisissez le pardon, coûte que coûte

Quelle que soit la blessure et ce qu’elle vous a coûté, le pardon est le chemin à prendre. Le pardon n’est pas pour l’autre, il est pour vous. Sans cela, l’amertume va prendre racine dans votre cœur. Cette racine a le potentiel de toucher vos relations futures avec vos frères et sœurs, ainsi que votre perception spirituelle, la guérison de votre cœur, etc. C’est en Dieu que vous puiserez la force de pardonner.

Natacha Horton

Retrouvez plus d’articles sur SpirituElles, le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.