Que voulait dire Josué par « Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel » ?

« Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Eternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel. » Josué 24:15

C’est un engagement total à suivre Dieu quoi qu’il arrive. C’était bien pour Josué et sa famille, mais qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Quelles sont les vérités que nous voyons dans ces versets qui s’appliquent à vous et à moi en ce moment ? En voici quatre.

1. Chacun doit décider par lui-même.

Tout Israël a fait l’expérience des choses que Dieu a faites. Même si les plus jeunes n’étaient pas en vie lorsque ces choses se sont produites, les Israélites ont fidèlement continuer à le raconter. Ce n’est pas le fait de raconter l’histoire qui les a protégés, ils ont quand même dû faire un choix. Peu importe que vos parents aient été croyants ou que vous soyez issu d’une lignée de croyants. Vous devez quand même faire un choix. Vous devez décider qui vous allez suivre et qui vous allez servir. La beauté du salut est que vous n’êtes pas lié par les choix des autres. Même si vos parents n’ont pas cru, cela ne vous empêche pas de croire. Josué a présenté ce choix à la nation et, comme les Israélites, nous devons tous décider par nous-mêmes qui nous suivrons.

2. Les miracles ne créent pas toujours le mouvement.

L’une des choses que je trouve incroyables dans ce verset, c’est que même après avoir vu et expérimenté tout ce que Dieu avait fait, il y avait encore ceux qui avaient le désir de suivre d’autres dieux. Existe-t-il un miracle plus grand que celui de la Mer Rouge ? Si cela ne suffisait pas, que dire de l’eau du rocher. La manne du ciel. Le fleuve Jourdain. Et les murs de Jéricho ? Et comment Dieu a chassé tous leurs ennemis ? La nation d’Israël a vu miracle après miracle et pourtant, certains se sont accrochés à des dieux étrangers. Ce que nous apprenons de tout cela, c’est que les miracles ne créent pas toujours un mouvement. En d’autres termes, ils ne font pas toujours bouger le cœur. Ce qui fait bouger le cœur, ce n’est pas quand vous voyez Dieu faire quelque chose de miraculeux, mais quand Dieu révèle votre besoin de lui dans le processus.

Il est fort possible que certains Israélites aient considéré la direction miraculeuse de Dieu comme acquise et que cela ne leur ait pas suffi. Les miracles ne les ont pas rapprochés d’une relation avec Dieu, ils étaient tout simplement normaux. C’est pourquoi nous ne devrions jamais nous concentrer uniquement sur le fait que Dieu fasse des miracles dans le corps ou à l’extérieur, mais sur le fait que Dieu fasse des miracles dans le cœur. À quoi sert le spectacle miraculeux s’il ne touche pas le cœur ? Jésus a guéri beaucoup de personnes dont le cœur n’avait pas changé. Ceux qui ont été transformés sont ceux dont le cœur a été changé.

3. Une bénédiction passée ne signifie pas automatiquement une bénédiction continue.

Lorsque Josué a fait la déclaration « Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel », il a reconnu quelque chose. La bénédiction de Dieu sur votre vie est conditionnelle. Le véritable secret d’une bénédiction continue est l’obéissance. Josué le savait. Une grande partie du peuple d’Israël se prélassait dans la bénédiction qui découlait de l’obéissance des autres et non de la leur, car beaucoup avaient encore des idoles. Laissez-moi vous le prouver. Après avoir défié le peuple et que le peuple ait dit oui, nous suivrons Dieu, voici ce que Josué leur a dit.

« Otez donc les dieux étrangers qui sont au milieu de vous, et tournez votre coeur vers l’Eternel, le Dieu d’Israël. » Josué 24:23

Ils étaient encore bénis en tant que nation, dans leur ensemble, mais il y avait des individus qui abritaient des dieux étrangers. Si cette situation perdurait, leur bénédiction finirait par s’arrêter.

« Lorsque vous abandonnerez l’Eternel et que vous servirez des dieux étrangers, il reviendra vous faire du mal, et il vous consumera après vous avoir fait du bien. » Josué 24:20

Josué savait que pour continuer à bénéficier de la bénédiction de Dieu, il fallait obéir. Sachant cela, je suis convaincu que c’est une partie de ce que Josué voulait dire quand il a dit « moi et ma maison, nous servirons l’Eternel ».

4. La décision doit sortir de votre bouche.

La décision de suivre ou de servir Dieu, bien qu’elle commence dans le cœur, doit finalement sortir de votre bouche. C’est ce que Josué a déclaré. Il a dit de sa propre bouche « moi et ma maison, nous servirons l’Eternel ». Vous devez faire de même. Si vous regardez le salut, remarquez ce que dit Romains :

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. » Romains 10:9

Le salut et le choix de suivre Dieu ne sont pas seulement une décision intérieure. Vous devez également la déclarer. La révélation et la vérité qui se produisent à l’intérieur doivent sortir. Nous avons parlé plus tôt d’une déclaration de mort, mais celle-ci est vivante. Pour que la déclaration ait de l’importance, elle doit être verbalisée. Il n’est pas possible de plaider le cinquième amendement lorsqu’il s’agit de choisir de suivre Dieu. Si vous voulez suivre l’exemple de Josué, c’est merveilleux, mais ne le faites pas en silence, faites-le savoir.

Clarence L. Haynes Jr.

Article reproduit en partie et traduit à partir du site Crosswalk.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.