RDC : 100 auto-entrepreneurs ont commencé leur formation après avoir reçu le financement de Made In Compassion

La situation socio économique au Kivu Sud est problématique avec plus de 95 % de jeunes sans emploi, qu’ils soient diplômés ou non. À cette population en précarité s’ajoutent les personnes vulnérables, victimes des violences et venant des zones rurales.

Selon Pierre Yérémian, de l’association Inter Développements et Solidarités, « un sursaut communautaire et une solidarité concrète des communautés doivent être prioritairement engagés ». Pour ce français, spécialiste de la République Démocratique du Congo qui travaille depuis de nombreuses années auprès du Dr Mukwege à l’hôpital Panzi, c’est aux acteurs congolais eux-mêmes que revient la vocation de promouvoir l’emploi, l’encouragement à l’auto entreprenariat et le renforcement en réseau professionnel en zone rurale ou urbaine.

Partager cette video sur Facebook

En octobre dernier, Made In Compassion organisait une campagne de financement pour donner la possibilité à 100 personnes de créer leur propre activité et de générer un revenu après 6 mois d’accompagnement. Grâce à la mobilisation des donateurs, 100 futurs auto-entrepreneurs viennent de débuter leur formation.

Les matières premières de l’atelier de menuiserie ont été achetées. Certains bénéficiaires initient des projets collectifs de solidarité comme un poulailler qui deviendra une source de revenus pour des orphelins. Des ateliers de couture ont été mis en place. Des projets d’élevage ou de reboisement sont également développés.

« Merci à tous nos généreux donateurs. Merci Guillaume et toute l’équipe. Nous voulons relever le défi avec ces jeunes chrétiens qui louent Dieu et qui veulent conduire le changement dans leur pays. Merci ! »

Découvrez ici les histoires de quelques bénéficiaires (Les noms ont été changés).

  • Jean, a déjà une expérience individuelle dans le petit bétail. Hélas, ses parents et ses deux petits frères ont été brutalement amenés de nuit par des terroristes et ont disparu dans le Nord Kivu. Il reste depuis deux ans désemparé avec sa petite sœur sans aucune ressource et un hébergement temporaire sur le sol du bâtiment d’une église locale à Bukavu. Malgré ce traumatisme, il termine ses études et vient en aide aux orphelins d’une zone rurale comme bénévole. Une aide financière vient de lui être accordée pour construire un poulailler afin de générer des revenus vers l’autonomie économique.
  • Henri, diplômé en sociologie fait partie des nombreux anciens étudiants au chômage et sans aucune indemnité. Il décide de commencer un atelier de menuiserie afin de fournir des commandes locales. Il est très habile de ses mains et engagé comme secrétaire d’un groupement d’auto entrepreneurs. L’aide qu’il vient de recevoir grâce à Made in compassion pour l’achat de matières premières va lui permettre de fournir son premier client.
  • Marcelle et François ont un projet d’ouvrir une petite échoppe de services au centre de Bukavu. Ils ont reçu une aide pour leur projet d’auto entreprenariat. Ils sont tous les deux engagés dans l’évangélisation et dans une chorale.

Au moment de l’opération, 16 étudiants infirmiers devaient être rayés des effectifs de l’institut de soins infirmiers faut d’avoir pu régler les frais trimestriels. Ces frais ont été pris en charge et les étudiants pourront poursuivre leurs études.

Derrière le nombre 100, il y a 100 histoires, 100 vies qui s’apprêtent à cheminer vers l’autonomie financière. Aider sans assister c’est accompagner vers l’autonomie, c’est restaurer la confiance en soi et la dignité.

La rédaction

Plus d’infos sur le projet 100 projets pour 100 vies changées en République Démocratique du Congo

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.