RDC : acquittement du pasteur poursuivi pour enlèvement d’enfants

Un pasteur d’une église évangélique jugé dans une affaire d’enlèvement d’enfants a été acquitté jeudi à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, alors que trois coaccusés qui l’avaient désigné comme leur chef ont été condamnés à mort.

Le tribunal militaire qui examinait le dossier depuis le mois dernier a estimé manquer de preuves pour condamner Jean Omari, pasteur de « l’Eglise chrétienne pour toutes les nations Emmanuel », célèbre et influent localement pour ses prêches enflammés et ses miracles.

En revanche, ses trois coaccusés ont été reconnus coupables d’enlèvement d’enfants et association de malfaiteurs et condamnés à la peine capitale. La peine de mort est encore prononcée en RDC mais systématiquement commuée en prison à perpétuité.

Selon le tribunal, ils ont enlevé une dizaine de jeunes enfants, dont les noms ont été lus par le président.

« Au total, ce sont 24 enfants qui ont disparu, 14 familles ont porté plainte », avait déclaré à l’AFP à l’extérieur de la salle du tribunal militaire Jean Bosco Bonane, un des parents des enfants disparus, certains depuis un ou deux ans lors de l’ouverture du procès le mois dernier. « Les kidnappeurs ont affirmé qu’il était leur chef de bande, nous attendons que le pasteur nous rende nos enfants! », avait-t-il ajouté.

L’annonce du verdict a été saluée par des cris de joie des adeptes du pasteur présents au tribunal.

La Rédaction (avec AFP)

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.