Retour des chrétiens en Irak : « Une spectaculaire leçon de pardon »…

Depuis les libérations de la Plaine de Ninive et de Mossoul, près de la moitié des chrétiens ayant pris la fuite lors de la montée de l’État islamique en 2014, seraient rentrés chez eux.

Selon Mgr Alberto Ortega Martín, nonce apostolique en Irak interrogé par l’Aide à l’Église en Détresse, la situation dans le pays s’est « un peu améliorée », et les chrétiens retournent peu à peu dans leurs villages partiellement ou entièrement détruits par les militants de l’État islamique. Mais la reconstruction s’annonce longue et coûteuse. Si dans certains villages de la plaine de Ninive, « la vie retrouve une apparence normale », beaucoup reste encore à faire, et l’avancée des travaux de reconstruction est tributaire de l’aide internationale et de l’aide humanitaire.

À Mossoul, libérée depuis un an, la dévastation est partout. Oum Mohammed, une habitante de Mossoul témoigne pour FranceTV Info.

« Nous sommes heureux de la libération de Mossoul, mais quand nous sommes rentrés chez nous, tout était détruit. Nous sommes entourés de destruction. Nous n’avons aucune source de revenu, nous n’avons pas de vie. »

Les chrétiens d’Irak qui ont été traqués pendant plusieurs années, attendent simplement d’être considérés comme des citoyens comme les autres.

« Qu’on les reconnaisse de plus en plus en tant que citoyens, avec les mêmes droits et les mêmes obligations que le reste de la population, et que le travail qu’ils font pour le bien de tous soit apprécié. Ce sont souvent les musulmans eux-mêmes, leurs voisins, qui disent qu’ils veulent qu’ils restent et qu’ils ne s’en aillent pas, car c’est mieux avec eux. »

La persécution des chrétiens d’Irak, leur résilience et leur retour dans des conditions de précarité absolue est une « leçon spectaculaire de pardon ».

« Entendre ces chrétiens qui pardonnent et qui prient pour ceux qui les ont persécutés est un témoignage de l’action du Seigneur. Il est humainement très difficile de pardonner à celui qui vous a jeté hors de chez vous, qui a fait en sorte que vous perdiez tout ou qui a assassiné un de vos proches. »

H.L.

Crédit image : Lena Ha / Shutterstock.com

Lire aussi sur le même sujet : 

Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d’Irak a été libérée au cours de la bataille de Mossoul

« Je m’appelle Maryam, ma maison à Qaraqosh me manque »

« Un vrai miracle, une nouvelle naissance, une nouvelle vie » pour Christina, après 3 années aux mains de Daech

Ismail, chrétien irakien de 15 ans, fait le récit de deux années de terreur sous l’emprise de Daech

Irak : Témoignage d’Haitam et Noeh, survivants du génocide des chrétiens

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.