Revue Mission : 9 candidats à l’élection présidentielle se confient sur leur vision de Jésus

À l’approche de l’échéance électorale, la revue Mission a « voulu prendre son bâton de pèlerin » pour aller à la rencontre des candidats à l’élection présidentielle. Neuf d’entre eux ont consenti à dire quelque chose de personnel sur Jésus. Découvrez des extraits de leurs confidences. 

Après sept ans d’existence, le Congrès Mission a décidé en septembre dernier de lancer sa revue, sobrement intitulée « Mission », pour « apporter toute l’année une nourriture solide aux missionnaires qui vont au-devant des Français ».

À l’occasion des élections présidentielles et puisque la « politique est un champ missionnaire comme un autre », la rédaction de Mission a décidé d’approcher les candidats pour les interroger sur leur perception de Jésus. Neuf d’entre eux ont accepté de répondre à cette question pour le moins originale.

Ainsi, catholiques et évangéliques, aux sensibilités politiques variées, ont travaillé ensemble pour concocter ce numéro hors série un peu particulier. Une démarche inédite et définitivement missionnaire qui permet de porter une parole chrétienne dans l’espace public et de mettre Jésus au milieu des kiosques à journaux de France !

Car comme le rappelle le directeur de la rédaction, Samuel Pruvot, dans son édito, si Jésus n’est pas candidat en 2022 et ne sera donc pas président, « il règne déjà dans le coeur des croyants et bien au-delà ».

InfoChrétienne vous propose de découvrir des extraits de ce que ces neuf candidats à l’élection présidentielle ont confié à la revue Mission sur leur vision personnelle de Jésus de Nazareth.

Nicolas Dupont-Aignan :

« Jésus c’est pour moi celui qui sauve l’homme et qui redonne de la dignité à chacun. J’ai eu une éducation chrétienne mais j’ai compris Jésus politiquement bien plus tard, quand j’ai lu comment le christianisme avait renversé l’Empire romain. J’ai alors compris le pouvoir incroyable de l’égalité et de la dignité de l’homme ».

Anne Hildago :

« Jésus pour moi, c’est un héros un peu solitaire et visionnaire. Un homme capable d’ouvrir un chemin complètement improbable sur lequel bien des hommes vont le suivre… Je suis une femme humaniste mais je me retrouve dans la figure de Jésus de Nazareth. »

Yannick Jadot :

« Il incarne à mes yeux la solidarité, le partage et la tolérance. Jésus ? Mais il serait écolo aujourd’hui c’est certain ! Que nous dit la crise écologique aujourd’hui ? Que nous dit Jésus ? Ils nous obligent à être lucides sur le consumérisme, le productivisme, et la place acquise par l’argent et la finance dans notre monde. »

Jean Lassalle :

« Jésus c’est mon petit frère. […] J’ai toujours pensé ça, depuis que j’ai appris cette histoire au catéchisme et en lisant la Bible. C’est curieux, je constate que je l’ai toujours bien aimé, non sans me poser les questions que se posent les hommes et que je continue à me poser. »

Marine Le Pen :

« Pour moi, Jésus c’est le symbole même du sacrifice ; un sacrifice par amour. Ce sacrifice se décline de milles façons. Tout le monde n’a pas vocation à sauver les hommes évidemment ! Mais on peut sauver son pays par le sacrifice consenti de sa propre vie. »

Emmanuel Macron :

« J’ai eu un moment de ma vie résolument plus ‘mystique’. J’ai eu le sentiment d’avoir compris quelque chose, j’ai voulu comprendre davantage, j’ai ressenti… Il y avait chez moi la volonté d’un lien avec une transcendance. J’ai assumé tout cela familialement. J’ai donc souhaité être baptisé. »

Jean-Luc Mélenchon :

« Le plus important à propos de Jésus, probablement, ce sont les récits que nous avons de sa vie et ses paroles à travers les Evangiles. Ces récits ont imprégnés nos cultures, leurs morales communes. Si je voulais être taquin, je retiendrai dans Jésus la figure subversive. »

Valérie Pécresse :

« La figure de Jésus peut inspirer bien au-delà de l’univers catholique. Il y a un message d’amour qui me frappe. Tu aimeras ton prochain comme toi même. C’est un message universel. C’est un message qui peut paraître un peu fou. Donner sa vie pour ceux qu’on aime, ce n’est pas très raisonnable ! »

Eric Zemmour :

« Dans mon éducation Jésus était d’une part un immense rabbin, il était dans la grande tradition des prophètes, etc. Et en même temps, il y avait la grande querelle religieuse qui est la suivante : est-il le fils de Dieu ou Dieu ? J’entends mon père me dire ‘Evidemment Jésus Christ était fils de Dieu ! Mais on est tous fils de Dieu !' ».

Camille Westphal Perrier

Pour en savoir plus sur ce qu’Emmanuel Macron, Valérie Pécresse, Jean-Luc Mélenchon et les autres ont à dire sur Jésus, rendez-vous demain en kiosque pour vous procurer ce numéro hors-série de Mission !

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.