Rick Warren conclut plus de 40 ans à la tête de la megachurch Saddleback avec le sermon qu’il avait prononcé lors de la création de l’église

Dimanche 28 août, Rick Warren, pasteur et fondateur de l’Eglise Saddleback située dans le sud de la Californie, a prononcé son dernier sermon devant sa congrégation. Il avait annoncé en juin 2021 qu’il se retirait de ses fonctions à la tête de la megachurch. 

« Vous allez me faire pleurer. Vous ai-je dit dernièrement que je vous aime ? » a déclaré Rick Warren, dimanche après être monté sur scène sous les applaudissements de sa congrégation, l’église Saddleback, pour prononcer son dernier sermon en tant que pasteur principal.

« Cela a été mon privilège de vous aimer, de prier pour vous, de vous servir, de vous encourager », a-t-il ajouté avec émotion.

En juin 2021, lors d’un prêche intitulé « Comment discerner le meilleur moment pour effectuer un changement majeur », Rick Warren, pasteur de l’une des plus grandes églises de la Convention baptiste du Sud, avait annoncé qu’il se retirait de ses fonctions.

« Il est temps d’ouvrir un nouveau chapitre pour un jeune leader avec une nouvelle vision », avait-t-il notamment déclaré.

Dimanche dernier, pour son ultime prédication, le pasteur a choisi de reprendre « mot pour mot », le tout premier message qu’il avait prêché en 1980, lors de la création de l’église.

Christian Headlines révèle qu’une cinquantaine de personnes avaient assisté à ce service du 30 mars 1980 mené par le jeune Rick Warren fraichement diplômé et âgé de 25 ans.

« Nous ne nous connaissions pas, ils ne me connaissaient pas, je ne les connaissais pas, ils ne se connaissaient pas. Ce n’était que 50 à 60 personnes qui s’étaient présentées en réponse à une lettre que j’avais écrite à la communauté », a expliqué le pasteur.

Le titre de ce sermon était « 5 raisons pour lesquelles cette église est garantie de réussir ». « Il est bon pour les églises de rechercher le succès », a déclaré Rick Warren, expliquant que le succès ne se mesure pas à la taille d’une paroisse. « Le succès, c’est de changer des vies » a-t-il poursuivi, mettant l’accent sur la santé des églises plutôt que sur leur croissance.

« Les églises saines grandissent », a ensuite déclaré le pasteur avant de dresser une liste d’objectifs à atteindre pour la congrégation : accueillir 20 000 membres, former des responsables d’églises, envoyer des missionnaires partout dans le monde, implanter une nouvelle église chaque année…

Des rêves qui se sont tous réalisés selon Warren qui estime que c’est « parce qu’ils sont inspirés par Dieu et qu’ils sont pour sa gloire ».

« Je vous aime tous tellement », a ajouté le prédicateur en conclusion.

« Je connais Dieu, et le meilleur est encore à venir parce que cette église est destinée à la grandeur », a-t-il poursuivi appelant les membres à poursuivre l’aventure Saddleback sous la direction des nouveaux pasteurs, Andy et Stacie Wood. Ils prendront officiellement leurs fonctions le 12 septembre.

L’église Saddleback est l’une des plus grandes églises  de la Convention baptiste du Sud (SBC), elle compte en moyenne 30 000 participants et 7 000 petits groupes chaque semaine. Elle possède 15 campus nationaux et quatre autres en Allemagne, en Argentine, à Hong Kong et aux Philippines. Sous l’impulsion de l’épouse de Rick Warren, Kay, l’église s’est activement engagée au milieu des années 2000 dans la lutte contre la pandémie mondiale de SIDA et la pauvreté, en particulier au Rwanda.

Selon CBN News, le pasteur de 68 ans se retire en partie en raison de problèmes de santé. Le média américain indique qu’il souffre d’une myoclonie spinale, une affection qui provoque des tremblements ainsi que des problèmes de vision.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Capture d’écran YouTube

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.