Royaume-Uni : Les églises appelées à célébrer leur culte en plein air ce dimanche en soutien aux chrétiens persécutés

L’organisation Release International appelle les chrétiens britanniques à célébrer leur service en plein air ce dimanche et à prendre cinq minutes de silence par solidarité pour les chrétiens persécutés dans le monde, particulièrement en Inde, en Afghanistan et au Nigeria. 

Ce dimanche 29 mai, les chrétiens britanniques sont appelés à être « All Out For God », (tous dehors pour Dieu, en français) par l’organisation Release International.

Les églises du Royaume-Uni sont, à cette occasion, invitées à célébrer leur service en plein air, en solidarité pour les chrétiens persécutés qui ne peuvent pas se réunir dans un lieu de culte en raison des restrictions sur les activités religieuses dans leur pays.

« Nous voulons démontrer notre unité avec les croyants persécutés privés d’un lieu de culte, qui ne peuvent pas profiter des libertés que nous avons au Royaume-Uni », a déclaré Paul Robinson, le PDG de Release International.

L’organisation exhorte également les églises à prendre cinq minutes de silence pour se souvenir des chrétiens persécutés dans le monde, avec un focus particulier pour l’Inde, l’Afghanistan et le Nigeria.

« Nous voulons honorer ceux qui sont morts pour leur foi et prier pour ceux qui ont été endeuillés. Nous voulons nous souvenir de ceux qui ont été forcés de fuir leurs maisons et des croyants qui sont derrière les barreaux simplement à cause de leur amour pour le Christ. Et nous voulons élever les autres qui subissent une oppression incessante et prier pour eux. »

Selon Paul Robinson, ces cinq minutes de silence, représentent leur « détermination à défendre ceux qui n’ont pas de voix ». « Nous savons que cet acte de solidarité et de prière signifie énormément pour ceux qui souffrent pour leur foi. Aidons à leur montrer qu’ils ne sont pas oubliés », a-t-il ajouté.

L’organisation indique qu’en Inde, « les attaques contre les chrétiens se multiplient et de plus en plus d’États imposent des lois anti-conversion », le Karnataka étant le dernier en date.

En Afghanistan, depuis le retour des talibans au pouvoir en août, « les chrétiens ont peur d’être dénoncés par des membres de leur famille ou des voisins, et craignent un traitement violent ».

Tandis qu’au Nigeria, les chrétiens subissent des attaques régulières « des extrémistes islamistes, des bandits et des militants peuls ». Récemment, une étudiante chrétienne de 25 ans, Deborah Samuel, a été lapidée à mort après une accusation non fondée de blasphème.

Release International précise aussi que la « violence religieuse est susceptible d’augmenter au Nigeria et en Inde » dans les mois à venir, alors que les deux pays se préparent à des élections.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.