Saree, 12 ans : Battue et abandonnée par sa famille, elle refuse de renier Jésus

Une jeune indienne de 12 ans raconte sa guérison miraculeuse, son choix de devenir chrétienne, mais aussi la violence de sa famille et son abandon.

Saree n’a que 12 ans, mais elle connait déjà la douleur de la persécution. Quasiment sourde, elle a grandi en Inde au milieu d’une famille hindoue. Un jour, elle va rencontrer Jésus et devenir chrétienne. À cause de ce choix, sa famille va la battre, puis l’abandonner. Mais la foi de Saree reste ferme.

Le Christian Post rapporte son histoire. Dès l’école, la vie de Saree est douloureuse. À cause de son handicap, elle est mise de côté. Ses camarades se moquent d’elle. Ses parents la conduisent dans des temples hindous et chez des sorciers. En vain. Mais Saree a une tante chrétienne. À ses 11 ans, elle lui propose de se rendre à l’Église.

« Mon Dieu va te guérir. »

Saree n’entend que faiblement mais elle est touchée par les chants.

« Les gens chantaient des chansons et le prédicateur enseignait la Parole de Dieu. J’ai entendu un peu de son pour pouvoir comprendre un peu ce qui était dit et chanté. Les chansons m’ont rendu heureuse. »

C’est inquiète qu’elle s’approche au devant de l’église quand le pasteur lui propose de prier pour elle.

« J’étais un peu inquiète. J’avais envie de courir. Mais j’y suis quand même allée. Alors qu’ils priaient, j’entendais des sons. Peu à peu, les sons sont devenus plus forts. Je sentais quelque chose venir en moi. C’est devenu de plus en plus proche. C’était la présence de Dieu. Alors les sons sont devenus vraiment clairs. Je pouvais tout entendre. J’étais tellement heureuse. »

De retour chez elle, ses parents sont en colère. Ils craignent d’être harcelés par leurs voisins.

« Nous ne pourrons plus acheter à boire, ni à manger. Plus personne ne nous parlera. »

Malgré les avertissements de sa famille, Saree continue de se rendre à l’église. Mais son frère s’en aperçoit. Il jette sa Bible dans la boue.

« Presque chaque fois que je suis allée à l’église, mon frère et mon père m’ont battue. Il y a environ trois mois, ils en avaient marre de moi. Mon frère et mon père ont crié : ‘Si tu continues d’aller à l’église, nous te punirons !’ Ils m’ont battue et frappée violemment. Puis ils m’ont donné des vêtements et m’ont poussée en dehors de la maison. Mon père a dit : ‘Tu n’es plus notre fille’. »

Saree trouve refuge chez un membre de sa famille mais sa mère vient la récupérer. Les violences reprennent. Son frère la frappe à coups de bâtons, lui ordonnant de quitter Jésus. Mais elle a refusé.

« Je ne quitterai pas Jésus. »

Elle vit désormais en sécurité chez sa tante. Son père ne lui parle plus, sa mère peu. Elle garde un bon contact avec sa soeur, mais n’a plus revu son frère depuis.

En 2018, la Cour Suprême de l’Inde a elle-même fait état de la « détérioration de la liberté religieuse dans certains États », voire même de « l’impunité » parfois accordée aux « criminels impliqués dans la violence communautaire ».

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.