Séparatisme : Le président de la Conférence des évêques de France dénonce un projet de loi « répressif »

Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France (CEF) a été auditionné au Sénat mercredi 3 février. Il a exprimé des réticences quant au projet de loi « confortant le respect des principes de la République ».

Le président de la Conférence des évêques de France (CEF) a rappelé lors de son audition au Sénat, mercredi 3 février, qu’en 1905, « l’épiscopat français est très content de la loi de séparation ». Il se demande pourquoi aujourd’hui il faudrait la modifier, précisant que ce régime « convient » à l’Eglise catholique.

Mgr Éric de Moulins-Beaufort regrette notamment qu’à cause des projets « islamistes » et « séparatistes » de certains, les religions pâtissent d’un projet de loi qu’il juge « essentiellement répressif ».

« Parce qu’il y a des gens qui ont des projets islamistes, séparatistes ou communautaristes, nous nous retrouvons devant un projet de loi essentiellement répressif, qui donne l’impression que même les associations cultuelles 1905 qui existent aujourd’hui et fonctionnent depuis des décennies méritent de faire l’objet d’une surveillance particulière. »

À la question, « quel est le remède au fanatisme ? », le président de la CEF évoque Saint François d’Assise, « figure du chrétien le moins fanatique, qui est aussi le plus radical ». Il explique qu’à ses yeux, le remède au fanatisme, au radicalisme, c’est « la radicalité de la foi », qui rend capable de « fraternité universelle ».

« Ce n’est pas moins de religion, mais plutôt un peu plus de vraie religion qui serait un meilleur remède au fanatisme, plutôt qu’une espèce d’idée fantasmée de la religion facilement entretenue sur les réseaux sociaux qui ne permet pas une véritable expérience de Dieu et des relations que Dieu nous demande de créer entre nous. »

C.P

Crédit image : Licence Creative Commons / Wikimedia

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.