Séparatisme : « Vous avez réussi à mettre d’accord contre ce texte toutes les religions » a déclaré Jean-Luc Mélenchon

Lundi 1er février, les députés ont commencé l’examen du projet de loi « confortant le respect des principes de la République », le début d’un débat qui s’avère complexe. 

Après les auditions des différents représentants des cultes ces derniers jours, le projet de loi « confortant le respect des principes de la République » est examiné dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale depuis  lundi 1er février.

Il s’agit d’un projet de loi sensible, il suscite des inquiétudes du côté des croyants qui craignent un impact sur la liberté de culte. Le débat s’annonce donc mouvementé.

Jean-Luc Mélenchon, député de la France Insoumise s’est fermement positionné contre ce projet de loi, il dénonce notamment une atteinte à la fraternité et prend la défense des religions déclarant que la loi 1905 risque désormais de devenir une « loi de contrôle, de police et de répression ».

« Vous avez réussi à mettre d’accord contre ce texte toutes les religions ! » a-t-il déclaré au cours d’un long réquisitoire.

Jean-Luc Mélenchon s’est également vivement opposé au « contrat d’engagement républicain », une mesure que le chef de file de la France Insoumise trouve « ridicule et inutile ». « Quelle drôle d’idée ! Quelle drôle d’idée ! » s’est-il exclamé.

Ce point qui figure à l’article 6 du projet de loi a été maintes fois évoqué en commission et soulève de nombreuses questions car il pourrait impacter les associations cultuelles. Il prévoit de contraindre les associations bénéficiant de subventions publiques au respect de la laïcité. Ce qui peut s’avérer problématique pour des associations ou des fondations qui ont une identité religieuse.

Gérald Darmanin avait ouvert les hostilités plus tôt dans la journée du 1er février lors de son intervention sur France Inter où il a affirmé :

« Nous ne pouvons plus discuter avec des gens qui refusent d’écrire sur un papier que la loi de la République est supérieure à la loi de Dieu. »

Une déclaration qui a suscité des réactions sur les réseaux sociaux, le Conseil national des évangéliques de France a notamment réagit sur Twitter pour dénoncer une comparaison entre la République et la foi qui « n’a pas de sens ».

Le projet de loi qui a pour ambition de « garantir le respect des principes républicains » sera examinée à l’Assemblée nationale jusqu’au 12 février prochain.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.