Série d’attaques au Nigeria : « Les chrétiens n’ont plus d’options »

« L’attaque, qui a duré plus de deux heures sans distraction et sans contrôle, a entraîné la mort de 18 chrétiens, et six autres chrétiens blessés. »

Le 23 janvier, 4 chrétiens ont été tués dans le village de Dong. Le 11 janvier dernier, dans le village d’Ancha, 18 chrétiens ont été tués. 500 balles ont été retrouvées sur place.

À Ancha, les assaillants seraient des militants peuls selon des habitants, qui ont également précisé que d’autres portaient l’uniforme de l’armée nigériane.

International Christian Concern explique que dans ce village, une trentaine de soldats se trouvaient dans une salle de classe de l’école quand l’attaque s’est produite. « Bien qu’étant stationnés à l’intérieur du village, les soldats ne l’ont pas défendu contre les militants envahisseurs », déplore l’organisation, « au lieu de cela, ils sont restés les bras croisés et ont regardé des maisons brûlées, des voitures et de la nourriture détruites et des villageois tués ».

Davidson Malison, un représentant du groupe ethnique majoritairement chrétien Irigwe, a confirmé les meurtres dans un communiqué de presse.

« La nationalité ethnique Irigwe a été ciblée par une autre attaque meurtrière et mortelle de terroristes peuls (comme en témoignent les victimes qui ont survécu) aux premières heures du 12 janvier à minuit, dans le village d’Ancha. L’attaque, qui a duré plus de deux heures sans distraction et sans contrôle, a entraîné la mort de 18 chrétiens, et six autres chrétiens blessés, tandis que plus de 24 ménages avec plus de 100 chambres d’habitation ont été rasés. »

Le village de Dong, attaquée le 23 janvier, est pourtant, quant à elle, un refuge pour de nombreux chrétiens depuis 2017, comme l’explique Yil Gonsum, un travailleur humanitaire, auprès de Morning Star News.

« Le village de Dong sert de lieu de refuge aux chrétiens déplacés depuis 2017. En 2018, des centaines de chrétiens déplacés du district de Miango ont fui vers le village de Dong pour chercher refuge, mais maintenant les déplacés et les chrétiens résidents ont été individuellement attaqués par les éleveurs. »

Rejoice Johnson, une habitante de la région, déplore les attaques constantes de Dong par « des terroristes peuls musulmans armés dans un passé récent ». « Nous avons besoin de vos prières », affirme-t-elle.

Stephen Rache, un avocat américain qui travaille auprès des chrétiens persécutés en Irak et au Nigeria, s’est exprimé vendredi devant les étudiants de l’Université franciscaine de Steubenville. Il dénonce l’abdication du gouvernement nigérian au niveau de la mise en sécurité de ses citoyens, ainsi que le retrait du Nigeria par le département d’État américain de la liste des Pays Particulièrement Préoccupants. « Le résultat de tout cela est que les chrétiens n’ont plus d’options pour amener les gouvernements à reconnaître la vérité de ce qui se passe », déplore-t-il.

M.C.

Crédit image : Shutterstock / ariyo olasunkanmi

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.