Servir Dieu, c’est quoi au juste ?

« Tu veux que je te coule un bain? ». Cette boutade jaillit souvent parmi les jeunes à qui l’on demande un service. Le service est volontiers associé à des images contraignantes et négatives: militaire, civil ou religieux; même self-service, qui fait « bon marché », à moins qu’on ne se réjouisse en se disant qu’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même.

Dans les nations industrialisées, le terme évoque toute une branche de l’économie, celle des « services », justement. Mais il n’y a rien là de gratuit et de désintéressé. Les services se monnaient.

Deux philosophies aux antipodes

D’innombrables philosophies vantent une meilleure façon de vivre en mettant l’accent sur l’individu: réalisez-vous ! Faites-vous du bien! Centrez vos pensées sur vous-mêmes et ne vous occupez pas du reste du monde ! La philosophie chrétienne, par contre, est diamétralement opposée. L’apôtre Paul veut régler l’attitude qui doit prévaloir entre fidèles et leur dit:

« Ne faites rien par ambition personnelle ni par vanité; avec humilité, au contraire, estimez les autres supérieurs à vous-mêmes. Que chacun, au lieu de regarder à ce qui lui est propre, s’intéresse aux autres. »

Un monde froid

Apprenons à être différents: donner avant d’être sûr de recevoir; remplacer la rancœur par le pardon; devenir, non des superstars, mais des serviteurs. C’est un esprit qui va à l’encontre de ce que nous observons autour de nous.

La société est capable d’être témoin d’agressions en plein jour sans que personne ne réagisse pour porter secours, par crainte de se compromettre. Souvent, on ne connaît pas ses propres voisins. La motivation d’aider, d’encourager, de défendre, de servir son prochain va en diminuant. Nos valeurs fondamentales se perdent dans un monde qui devient de plus en plus impersonnel. Jésus a dit que l’amour du plus grand nombre deviendrait « froid ».

Style de vie

Vivre dans un état de service suppose de se préparer à l’avance des pensées telles: ceux qui m’entourent m’intéressent; je n’ai pas besoin d’être le premier; j’aimerais aider quelqu’un d’autre à gagner. Alors le service devient une attitude, un nouveau style de vie.

Quelque chose qui est « hors service » ne fonctionne plus, ne rend pas le travail que l’on attend d’elle. Que l’on ne puisse pas dire des chrétiens qu’ils sont « hors-service » !

Geneviève Radloff

Retrouvez plus d’articles sur SpirituElles, le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie. 

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.