Shane Idleman est pasteur, et il regrette l’avortement pratiqué par sa petite amie il y a près de 30 ans

« Le regret est l’une des peines les plus difficiles à gérer car c’est un rappel constant que nous avons échoué… »

Dans une vidéo de la Westside Christian Fellowship, le pasteur Shane Idleman est revenu sur un épisode douloureux de sa vie. Il y a 28 ans, alors qu’il n’était pas chrétien, il accepte que sa petite amie avorte alors qu’elle est enceinte de 5 semaines. Près de trente années plus tard, il se dit encore « hanté » par « la douleur de cette décision ».

« À quoi ressemble-t-il ? Était-ce un garçon ou une fille ? Je peux m’imaginer marcher et parler avec mon enfant … regarder ses premiers pas … le prendre dans mes bras quand il pleure et me réjouir avec lui de ses succès. Mais ce ne sont que des rêves dans mon esprit ; des rêves qui me laissent souvent le cœur brisé. Le regret est l’une des peines les plus difficiles à gérer car c’est un rappel constant que nous avons échoué… »

Désormais pasteur, il s’interroge sur le rôle de l’Église.

« Et je me demande, avons-nous arrêté de considérer que nous pouvons offenser Dieu ? La vérité reconstruit. La vérité transforme. Et c’est la vérité qui te rendra libre. […] Nous n’avons pas à rendre la liberté tolérable, mais nous devons la rendre claire. […] C’est ainsi que l’Église sera un lieu d’espoir et de guérison. »

Alors face à l’avortement, et à « ceux qui souffrent », le pasteur souhaite rappeler que « Jésus est la réponse ».

« Si vous pouvez comprendre mon histoire, comprenez que Jésus est la réponse. L’unique source de vérité et de véritable paix . L’avortement n’est pas le péché impardonnable. C’est le fait de rejeter Christ qui l’est. Actes 3:19 dit que si vous vous repentez et que vous vous tournez vers Dieu, vous allez expérimenter des temps de rafraichissement dans la présence du Seigneur. »

M.C.

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.