Six ans après le drame, un hommage discret au père Jacques Hamel

Une cinquantaine de personnes, responsables religieux, élus et anonymes, se sont réunies mardi matin à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) pour une cérémonie d’hommage, six ans après l’assassinat du père Jacques Hamel.

Le préfet Pierre-André Durand, le président du département Bertrand Bellanger (LREM), le maire de Saint-Étienne-du-Rouvray Joachim Moyse (PCF), au bras de l’une des sœurs du père Hamel, Roseline, et son prédécesseur Hubert Wulfranc (PCF), ont participé à une marche jusqu’à l’église Saint-Étienne, où une messe a par la suite été célébrée avant une cérémonie républicaine.

« Nous entrons dans la prière là où Jacques est tombé, victime de la folie des hommes », a déclaré l’archevêque de Rouen Dominique Lebrun, en ouverture de la messe dans l’église où le père Jacques Hamel, 85 ans, a été égorgé le 26 juillet 2016, à la fin d’une messe devant trois religieuses et un couple de paroissiens.

Un autre paroissien octogénaire avait également été grièvement blessé dans cette petite église de la banlieue de Rouen, alors que le pays était frappé par une série d’attentats jihadistes.

Les deux jeunes assassins de 19 ans, Adel Kermiche et Abdel-Malik Petitjean, qui se réclamaient du groupe État islamique (EI), avaient été tués par la police à leur sortie de l’église.

Le procès de l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray s’est ouvert le 14 février devant la cour d’assises spéciale de Paris , avec trois membres de l’entourage des assaillants dans le box des accusés et un grand absent, l’instigateur présumé Rachid Kassim.

Il s’est achevé le 9 mars avec les derniers mots des accusés, marqués par le « pardon » réitéré de deux d’entre eux. Ils ont été condamnés de huit à treize ans de prison.

La Rédaction (avec AFP)

Crédit image : Shutterstock / AM113

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.