Sohail, 2 mois, confié à un soldat américain dans le chaos de l’aéroport de Kaboul, a enfin retrouvé ses parents

« Nous étions dans un triste état ces cinq derniers mois […] Mais quand nous avons trouvé notre bébé, nous étions heureux que Dieu nous ait rendu notre enfant. »

Il y a cinq mois, dans le chaos de l’aéroport de Kaboul après la prise de pouvoirs des talibans, un père confie son fils, son bébé âgé de seulement 2 mois, à un soldat américain, dans l’espoir de le mettre à l’abri le temps de rentrer à l’aéroport. Mais ce père, Mirza Ali Ahmadi, un ancien agent de sécurité de l’ambassade américaine, n’a plus retrouvé son fils. Un appel avait alors été lancé dans le monde entier dans l’espoir de le retrouver. Et cet appel a finalement trouvé une issue heureuse.

Après 5 mois de séparation, le bébé Sohail a enfin retrouvé sa famille. L’Agence France Presse rapporte les paroles d’un chauffeur de taxi, Hamid Safi, qui affirme l’avoir trouvé en train de pleurer, abandonné sur le sol de l’aéroport. Ce dernier explique avoir cherché sa famille, ou encore des femmes pour l’allaiter, sans succès. C’est finalement de sa femme qu’est venue une solution.

« J’ai alors appelé ma femme et elle m’a dit de ramener le bébé à la maison. Si nous n’avions pas trouvé sa famille, nous l’aurions protégé et élevé comme notre propre enfant. »

Après avoir cherché son fils pendant trois jours à l’aéroport de Kaboul, Mirza Ali Ahmadi, désespéré, avait fini par s’envoler pour les États-Unis avec sa femme et leurs quatre autres enfants.

La semaine dernière, grâce à la police et aux réseaux sociaux, la famille de Sohail a pu retrouver sa trace à Kaboul. Il a alors été confié à son grand-père.

Contacté par téléphone, le père a témoigné de sa joie.

« Nous étions dans un triste état ces cinq derniers mois […] Mais quand nous avons trouvé notre bébé, nous étions heureux que Dieu nous ait rendu notre enfant. »

Si la famille qui a pris soin de lui pendant cinq mois se réjouit également d’un tel dénouement, elle n’en est pas moins affectée par cette déchirante séparation. Le grand-père de Sohail a pu les inviter chez lui, à Kaboul. Il explique à l’Agence France Presse qu’ils « étaient très attachés à lui ».

La procédure est cours pour que Sohail retrouve sa famille aux États-Unis, mais elle pourrait prendre un long moment.

M.C. (avec AFP)

Crédit image : MOHD RASFAN /AFP

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.