Sondage : Un Français sur deux se considère en quête spirituelle

L’Ifop (Institut français d’opinion publique) a réalisé un sondage sur la foi des Français à l’occasion de la sortie de la revue Mission. Un sondage en deux parties qui s’intéresse d’abord à la réflexion spirituelle des Français puis au rapport que les catholiques missionnaires entretiennent avec leur foi. 

La premier numéro de Mission, la revue du Congrès Mission, salon national de l’évangélisation qui se tient chaque année depuis sept ans, sera disponible à la fin du mois de septembre. À l’occasion de sa sortie, l’Ifop a réalisé un sondage sur les Français et la foi.

Cette enquête révèle que près d’un français sur deux (49%) s’interroge sur le sens de la vie et est prêt à se dire en quête spirituelle. Un chiffre qui monte à 58% chez les moins de 35 ans et qui atteint les 60% pour les 25-34 ans.

Jérôme Fourquet, directeur du département « opinion et stratégies d’entreprise » de l’Ifop estime que cela est dû à « un affaissement de la pratique religieuse catholique en France ». Un effondrement qui laisse aujourd’hui un vide et explique le fait que près de la moitié de la population française est en quête de sens ou en recherche spirituelle. « Il y a de la concurrence pour s’adresser à ce vaste public » souligne le politologue, qui estime que « l’Eglise n’est pas forcément la première adresse à laquelle on pense ou la première porte à laquelle on frappe ».

Parmi les autres chiffres à retenir, 53% des personnes interrogées déclarent avoir déjà eu un échange sur la foi chrétienne avec une personne qui croit que Jésus est ressuscité. Cela concerne 58% des catholiques interrogés, qu’ils soient pratiquants, peu pratiquants ou non pratiquants, 92% des protestants, 60% des musulmans et 48% des athées.

29% des Français seraient prêts à rencontrer des chrétiens à qui ils pourraient se confier et qui prieraient pour eux. Un chiffre qui monte à 77% pour les catholiques pratiquants réguliers et pour les protestants. Du côté des musulmans, 32% seraient prêts à faire ce pas, contre seulement 6% des personnes athées.

Le rapport des catholiques missionnaires à leur foi

Dans sa deuxième partie, le sondage de l’Ifop s’intéresse aux pratiques des catholiques missionnaires, un ficher de 1 310 personnes auxquels ils ont eu accès grâce au Congrès Mission. Le profil des répondants est plutôt jeune avec 60% de 18-49 ans, plutôt éduqué avec 71% de diplômés du supérieur, et plutôt parisien avec 42% des répondants qui vivent en île de France.

Il s’agit également de catholiques pratiquants puisque plus de la moitié d’entre eux (53%) avancent assister à des messes en semaine en plus de la messe dominicale et 60% affirment prendre systématiquement un temps de prière personnelle par jour.

Parmi eux, ils sont 39% à affirmer annoncer le Christ à des non-croyants le plus souvent possible, 56% occasionnellement et 5% jamais. 35% d’entre eux ont répondu ne pas trouver gênant du tout le fait d’annoncer le Christ à ceux qui ne partagent pas leur foi, tandis que 63% des missionnaires sont plus réservés et estiment que cela dépend des circonstances.

La quasi-totalité des missionnaires interrogés (99%) se disent prêts à annoncer explicitement le Christ aux personnes qui commencent une démarche auprès de l’Église, et 94% à leurs proches. 83% se disent prêts à l’annoncer aux malades, SFD ou prisonniers. Ils ne sont en revanche que 44% à se sentir prêt à annoncer l’Évangile en faisant du porte à porte.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Takashi Images / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.