Sur le plateau de RTL Soir, Asia Bibi demande l’asile en France à Emmanuel Macron

Invitée de Thomas Sotto sur le plateau de RTL Soir, Asia Bibi a évoqué ses années passées en détention et ses projets pour le futur.

Asia Bibi était l’invité de Thomas Sotto sur RTL Soir. Il s’agissait de son premier interview par une radio française. Celle qui avait été condamnée à mort au Pakistan pour avoir bu un verre d’eau, a pu évoquer ses conditions de détention, sa foi mais aussi ses projets d’avenir. C’est d’ailleurs sur le plateau qu’elle a demandé à la France de l’accueillir et au président Macron de lui accorder l’asile.

Pour commencer, Asia Bibi tient à remercier celle qu’elle appelle son « ange », sa « soeur », Anne-Isabelle Tollet, qui a été la première à faire entendre sa voix dans le monde. Vient ensuite le temps de raconter ce qui s’est passé le jour de cette affaire du verre d’eau. Thomas Sotto lui demande si l’histoire que l’on connait est véritable. Et Asia Bibi confirme, « ça s’est en effet passé comme ça, cette eau m’a été présentée, et je l’ai bue ».

Le journaliste l’interroge ensuite sur ses conditions de détention. Elle évoque alors les « nombreuses difficultés », les « humiliations » et la « violence ». Face à cette réalité tragique, Thomas Sotto cherche à comprendre ce qui l’a aidé à tenir. Là encore, Asia évoque le rôle primordial d’Anne-Isabelle.

« Ça m’a donné beaucoup de force, beaucoup de courage, parce que je voulais connaitre cette personne qui était en train d’agir pour moi de l’extérieur. Et c’est mon mari qui m’a dit qu’il y avait une Anne-Isabelle qui était là, qui croyait en moi. Et ça, ça m’a donné beaucoup de force. »

Quand Thomas Sotto lui demande si elle a toujours gardé espoir, elle lui répond que sa foi était forte, que Dieu était avec elle et qu’elle a pu tenir bon. Le journaliste l’interpelle alors sur des doutes qu’elle aurait pu avoir.

« Vous n’avez jamais douté de Dieu ? On sait que c’est Dieu, le dieu des musulmans en l’occurence, qui a alimenté ce torrent de haine contre vous au Pakistan. Vous, vous n’avez jamais douté de Dieu ? Ni de votre foi ? »

Plus tard, il lui demandera également si « toutes les horreurs dont les hommes sont capables au nom de leur Dieu » ne la font pas douter de sa foi. Mais Asia Bibi dit avoir toujours eu confiance en Dieu. Pour elle, ce n’est pas la religion qui est à l’origine de cette haine, mais l’ignorance.

« Je crois que quand il y a de la haine, quand une personne porte de la haine dans son coeur, elle va brandir l’étendard de la religion pour justifier cette haine-là. Mais je pense que la raison de cette haine, c’est l’ignorance, et uniquement l’ignorance. »

Quand Thomas Sotto évoque les personnes qui ont été tuées pour l’avoir soutenue, Asia Bibi affirme qu’elle a pardonné les auteurs de ces crimes, « parce que c’est l’un des commandements de Dieu », mais qu’elle nourrit « une intense culpabilité ».

S’en suit alors une conversation sur Paris et la France. Si Asia Bibi est profondément reconnaissante à l’égard du Canada, qui l’a accueillie, et de l’Union Européenne qui a oeuvré pour sa libération, elle ajoute que son désir est de rester en France et de travailler aux côtés d’Anne-Isabelle. Thomas Sotto se saisit alors de cette opportunité pour qu’elle puisse faire sa demande à Emmanuel Macron.

« Vous demandez à la France de vous accueillir ? Vous le demandez au président Macron ? Ce soir, c’est l’occasion. »

Asia Bibi confirme sa demande d’Asile et sa volonté d’être reçue par le président. Demande d’ailleurs entendue par le président, qui la rencontrera ce vendredi. Aujourd’hui c’est avec Anne Hidalgo, maire de Paris qui avait fait d’elle une citoyenne d’honneur en 2014, qu’Asia Bibi a rendez-vous. Elle espère également pouvoir rencontrer le Pape qui avait lui aussi parlé en son nom.

Elle souhaite désormais deux choses, que ses enfants puissent recevoir « une vraie éducation » et que la loi sur le blasphème soit abrogée.

« La deuxième chose que je souhaite ardemment, c’est que cette loi au Pakistan, qu’il y ait un amendement, que cette loi soit abrogée. Et pas uniquement parce que moi je suis Asia Bibi, et que moi j’ai été libérée. Que cette loi soit abrogée pour tous les pakistanais, pour toutes les personnes qui sont en détention. »

Vous pouvez revoir l’interview dans son intégralité dans la vidéo ci-dessous.

M.C.

Pour en savoir plus, lire également :

Dans le livre « Enfin libre ! », Asia Bibi raconte ses 9 années de prison au Pakistan

Depuis le Canada, Asia Bibi s’exprime pour la première fois dans les médias

Asia Bibi réellement libre ! Elle a quitté le Pakistan et rejoint le Canada

L’avocat d’Asia Bibi raconte ce qui s’est passé depuis l’acquittement de sa cliente

Acquittement d’Asia Bibi : la colère sans limite des musulmans extrémistes

Émeutes au Pakistan suite à l’acquittement d’Asia Bibi : les chrétiens en danger

De sa prison, Asia Bibi pardonne à ses persécuteurs le jour de Noël

Au Pakistan, la loi sur le blasphème est une épée de Damoclès au dessus de la tête des chrétiens

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.