Témoignage bouleversant de Pasteur Han, assassiné pour avoir annoncé l’Évangile en Corée du Nord

Dans une vidéo de The Voice of the Martyrs, Sang-Chul raconte comment le pasteur Han l’a conduit à Jésus, avec des centaines d’autres, avant d’être assassiné par des agents nord-coréens.

Le pasteur Han Chung-Pyeol a été assassiné en 2016 par des agents nord-coréens en Chine. Il était sur la liste des personnes les plus recherchées depuis 2003, à cause de ses actions d’évangélisation dans la ville frontalière de Changbai. Il a nourri et abrité des milliers de nord-coréens. Parmi eux, Sang-Chul. Il raconte le témoignage de celui qui l’a conduit à Christ dans un film produit par The Voice of the Martyrs.

Sang-Chul commence par expliquer le contexte. En Corée du nord, on lui apprend à l’école que les missionnaires sont des « terroristes ».

« A l’école primaire, on nous apprenait que tous les missionnaires étaient des terroristes. Ils nous disaient qu’un missionnaire serait gentil avec nous au début, mais quand ils nous amèneraient chez eux, ils nous tueraient et mangeraient notre foie. »

Sang-Chul grandit et fonde une famille. Mais dans le village où il habite, il n’y a ni travail, ni nourriture. Un jour, il décide, comme de nombreux autres, de se rendre de l’autre côté de la montagne, en Chine. Il ramasse des champignons dans la forêt dans l’espoir de les vendre à Changbai. Là, il rencontre un homme qui lui propose de les vendre pour lui.

« Et il ne m’a pas trompé. Il m’a donné tout l’argent de la vente. À ce moment-là, je ne savais pas qu’il était le pasteur Han. »

Ces rencontres se produisent pendant deux ans avant que Sang-Chul ose demander à son bienfaiteur pourquoi il accepte de l’aider malgré le danger que cela représente.

« C’est parce que je suis chrétien. »

Sang-Chul est alors rempli de craintes et se souvient de ce qu’on lui a enseigné à l’école.

« Cela m’a fait peur. Va-t-il manger mon foie ? »

Malgré cela, il continue de rencontrer le pasteur Han, qui lui dit un jour que « Dieu est réel » et qu’il y a « de l’espoir pour chaque personne ». Sang-Chul ne peut pas imaginer comment Han ose prononcer le mot « Dieu ». Il sait que c’est considéré comme un acte de trahison lourd de conséquences. Mais un cheminement commence.

« Un jour j’ai demandé au pasteur Han une Bible. Il savait que si j’étais pris avec une Bible, ma vie serait en danger, mais à force, j’ai pu le persuader. »

De retour chez lui, il montre la Bible à sa femme. Au début elle refuse de la regarder car avoir une Bible peut conduire une personne et sa famille dans des camps de concentration pendant des années.

« Au fil du temps, ma femme aussi apprit que Dieu est réel. Elle a trouvé l’espoir. Alors j’ai ensuite partagé la Parole de Dieu avec mon meilleur ami. C’était vraiment dangereux pour moi de le faire. C’était vraiment dangereux pour lui d’écouter. »

À l’été 2016, Sang-Chul apprend à la télévision que des assassins nord-coréens allaient être honorés par le gouvernement, pour avoir tué un missionnaire chrétien à Changbai.

« Nous savions qu’il s’agissait du pasteur Han. Qui d’autre ? Nous étions effrayés. Savaient-ils que nous étions amis ? Savaient-ils que nous nous étions rencontrés plusieurs fois ? »

Sang-Chul tient à honorer le pasteur Han et assure que de nombreux autres prennent désormais sa relève en Corée du nord, quel que soit le prix.

« Le pasteur Han a donné sa vie. Mais il m’a donné de l’espoir, ainsi qu’à d’autres nord-coréens. Et malgré le danger toujours présent, beaucoup d’entre nous continuerons à partager le message que Dieu est réel. Nous espérons que notre sacrifice, quand le jour viendra, en vaudra la peine, comme cela l’a été pour le pasteur Han. »

M.C.

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.