Témoignage d’un pasteur algérien : « La foi chrétienne en Algérie est difficile mais Dieu nous donne beaucoup de joie et de courage »

Nous avons rencontré le pasteur algérien Youssef qui porte la parole des chrétiens persécutés dans son pays. Lors de notre échange il nous a parlé des difficultés auxquelles sont confrontés les chrétiens algériens et de la nécessité de sensibiliser l’opinion internationale à ce sujet. Il affirme que si « la foi chrétienne en Algérie est difficile » Dieu leur donne « beaucoup de joie et de courage ». 

InfoChrétienne : Est-ce que vous pouvez nous parler de la situation des chrétiens en Algérie ? 

Pasteur Youssef : Depuis 2019, le gouvernement algérien a commencé à fermer des églises dans notre pays. Actuellement 16 églises ont été fermées et mises sous scellées. Trois églises de maison ont également reçu l’ordre de cesser leur culte.

Beaucoup de chrétiens subissent cette situation, ils ne savent plus comment maintenir leur culte et leur vie chrétienne. C’est très triste et pourtant, il y a beaucoup de personnes qui s’intéressent à l’Evangile. Malheureusement l’Etat algérien nous voit comme une menace, un danger.

IC : Pourquoi est-ce que les chrétiens sont considérés comme un danger pour l’Algérie ?

Pasteur Youssef : C’est parce que nous sommes à la fois chrétiens et algériens. Avant de me convertir au christianisme, j’étais musulman et j’ai grandi dans une famille musulmane très conservatrice.

Je ne suis pas le seul, il y a des imams qui se sont convertis au christianisme et même des anciens terroristes. L’état algérien voit dans ces conversions un danger pour la culture algérienne, pour l’islam et pour la soi-disant unité de la société.

Le gouvernement algérien estime que c’est une honte pour l’Algérie d’avoir des dizaines de milliers, car ce ne sont pas juste quelques uns, d’ex-musulmans devenus chrétiens qui ont des églises bien établies et qui sont très actifs dans la foi, dans leur témoignage et dans la communauté. C’est pour ça qu’ils ont peur.

IC : Vous prenez des risques, vous portez le message de vos frères et soeurs persécutés dans votre pays. Comment trouvez-vous la force et le courage de témoigner ? 

Pasteur Youssef : Je ne suis pas le seul, je tiens à le dire. Dieu a libéré les chrétiens algériens de la crainte et nous lui faisons confiance, c’est lui qui dirige, c’est lui qui protège. Mais il faut prendre des risques parce que si on ne parle pas, l’opinion internationale ne saura pas ce qu’il se passe en Algérie.

Pour moi, comme pour d’autres, c’est une obligation d’informer l’opinion internationale sur ce qu’il se passe actuellement dans mon pays.

Cela n’est pas sans risque. J’ai beaucoup de cas de frères et soeurs autour de moi qui sont passés devant les tribunaux ou qui ont été convoqués par la police.

J’ai moi même était convoqué une vingtaine de fois par les autorités. J’ai aussi été condamné à trois ans de prison, mais j’ai été acquitté grâce à des interventions extérieures.

La foi chrétienne en Algérie est difficile mais Dieu nous donne beaucoup de joie et de courage. On voit vraiment son action parce que Dieu a changé beaucoup de vie. Il a aussi uni les kabyles, les berbères et les arabes.

Maintenant, beaucoup d’algériens découvrent qui est Jésus, pas celui du Coran mais celui de la Bible. Et beaucoup de gens se convertissent car ils ont trouvé Jésus, lui qui est le chemin, la vérité et la vie.

Un entretien mené par Camille Westphal Perrier  

Crédit image : Shutterstock / TheRunoman

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.