Témoignages : Suzanne et Anya, souples face au changement

Elles ne sont pas dans les mêmes saisons de vie, mais elles témoignent toutes deux de la souplesse apprise dans leurs circonstances particulières. Dossier: Vive le changement !

Suzanne: Aménager sa pré-retraite

En l’espace de trois mois, Suzanne est devenue grand-maman deux fois et a vu son mari prendre sa retraite. C’était en 2015. Elle a alors 58 ans.

« J’ai senti que c’était le moment d’alléger mon bateau. De remplacer le temps et surtout la charge mentale liée à mon travail de gérante d’un tea-room situé dans une maison de paroisse par d’autres choses devenues plus essentielles, comme les petits-enfants ou du temps pour mon couple dans cette nouvelle étape. »

Suzanne ne peut pas complètement quitter son emploi pour des raisons financières, mais les circonstances font qu’il lui est possible de diminuer son temps de travail. « La relève était là, c’était le bon moment de passer la main », détaille cette infirmière de formation qui vit les choses comme elles se présentent:

« Je n’ai jamais ressenti le besoin de me rassurer en planifiant ma vie de manière excessive. »

Suzanne vit sa période de pré-retraite dans la continuité de la dynamique d’équilibre, de curiosité et de créativité qu’elle a cultivée durant toute sa vie. C’est ainsi que le couple a ponctué le début de cette nouvelle étape par une formation sur la communication à deux et a commencé, dans ce cadre, à s’écrire des lettres.

« J’aime l’idée que l’on puisse apprendre à tout âge comment désamorcer les conflits qui se présentent, ne pas se faire piéger par la routine, rester ouvert au monde et à Dieu. »

Suzanne savoure sa pré-retraite:

« Avoir plus de temps pour vivre tranquillement, sans que la dimension de productivité n’entre en ligne de compte, moins se prendre la tête, c’est un vrai bonheur ! »

C’est ainsi que Suzanne et son mari Jean-François, qui fût diacre puis aumônier, trouvent un nouvel équilibre entre formation spirituelle, accueil de la famille et des petits-enfants, engagement ecclésial, jardinage et sortie culturelle décidée à l’improviste… Entre donner et recevoir !

Anya: Le déracinement

Il y a cinq ans encore, Anya était considérée par son entourage comme une brillante psychologue et spécialiste en relation d’aide ukrainienne. « Depuis, mon quotidien a changé du tout au tout ! », se souvient la trentenaire.

« J’ai rencontré Jérôme, le jeune homme qui est devenu mon mari et avec qui je vis en Suisse désormais. »

Cadette d’une famille chrétienne de six enfants, Anya ne s’était jamais imaginé vivre dans une autre culture, ni devoir réapprendre une langue totalement nouvelle.

« A mon arrivée en Suisse, malgré le bon accueil reçu, j’ai très vite compris que mon intégration allait être difficile ! »

La première perte à laquelle elle doit faire face est relationnelle: « J’avais beaucoup investi dans mes amitiés en Ukraine, et le contraste avec la relative distance des Suisses au premier contact était déstabilisant. » Au niveau professionnel, c’est la douche froide: aucune reconnaissance de ses diplômes n’est possible. « Nous voulons tous avoir un impact et être reconnus. A ce moment-là, j’ai eu l’impression d’être littéralement piétinée », précise-elle encore.

S’ensuit une période de questionnement profond.

Qui suis-je, alors que ce pays ne veut pas de moi ? »

Sous le regard de Dieu, elle intègre que même si son métier peut lui être momentanément ôté, personne ne pourra lui voler son appel ni les compétences que Dieu lui a données. Dans ces moments critiques, Anya reconsidère également « qui est Dieu ». Sa fidélité lui saute aux yeux, et elle choisit de compter sur cela en Suisse aussi, convaincue qu’elle peut continuer de lui faire confiance.

Aujourd’hui, Anya se prépare à un nouveau grand changement, puisqu’elle deviendra maman pour la première fois dans quelques mois.

« J’ai peur, comme devant toute situation que je ne connais pas, mais je sais que cette nouvelle étape me fera grandir ! »

Le changement n’est pas le chemin le plus sécurisé que l’on ait à emprunter, mais c’est une voie qui contient la vie !

Rébecca Reymond

Retrouvez plus d’articles sur la thématique femme sur SpirituElles,  le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

Découvrez les autres articles du dossier « Vive le changement ! »:

Le changement, seule constante de la vie humaine !

Quand le changement ne se produit pas

Danielle, infirmière et mère de quatre garçons garde le cap

9 pistes pour anticiper le changement

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.