Tigré : Le conflit entraîne un « afflux sans précédent » de migrants au Soudan et « entrave gravement toute réponse humanitaire »

« Une crise humanitaire à grande échelle se déroule alors que des milliers de réfugiés fuient chaque jour les combats en cours dans la région éthiopienne du Tigré pour chercher la sécurité dans l’est du Soudan. Un afflux sans précédent au cours des deux dernières décennies dans cette partie du pays. »

Hier, lors d’une conférence de presse tenue à Genève, Babar Baloch, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), s’est exprimé au sujet de la « crise humanitaire à grande échelle » qui se déroule actuellement dans la région éthiopienne du Tigré et l’est du Soudan. Il y a selon lui, un « un afflux sans précédent » de migrants.

« Une crise humanitaire à grande échelle se déroule alors que des milliers de réfugiés fuient chaque jour les combats en cours dans la région éthiopienne du Tigré pour chercher la sécurité dans l’est du Soudan. Un afflux sans précédent au cours des deux dernières décennies dans cette partie du pays. »

Depuis le 10 novembre dernier, 4000 personnes traversent chaque jour la frontière. Hommes, femmes, enfants, tous fuient le combat qui oppose le gouvernement fédéral éthiopien et les forces gouvernementales régionales de Tigré. Ils sont désormais plus de 27 000 à être entré au Soudan, « épuisés par une longue marche ».

Pour Babar Baloch, la situation au Tigré « entrave gravement » la réponse humanitaire.

« Au Tigré en Éthiopie, le manque d’électricité, de télécommunications et d’accès au carburant et aux espèces continue d’entraver gravement toute réponse humanitaire. Après près de deux semaines de conflit, les rapports font état d’un grand nombre de personnes déplacées à l’intérieur du pays, qui augmente chaque jour, tandis que le manque d’accès à ceux qui en ont besoin, conjugué à l’incapacité de transporter des marchandises vers la région, restent des obstacles majeurs à la fourniture d’assistance. »

Il conclut en réitérant l’appel à la paix du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

« Le conflit est également une préoccupation permanente majeure pour la population de réfugiés érythréens de près de 100 000 personnes au Tigré, qui dépend de l’assistance du HCR et de ses partenaires. […] La situation humanitaire résultant de cette crise se développe rapidement. Le HCR réitère son appel à la paix et exhorte toutes les parties à respecter la sûreté et la sécurité de tous les civils du Tigré. »

M.C.

Crédit image : Ana Flasker / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.