Trois femmes ont été nommées pasteures dans une église de la Convention baptiste du Sud, un événement « historique »

L’une des plus grandes églises de la Convention baptiste du Sud, l’église Saddleback dirigé par l’influent pasteur Rick Warren, a ordonné trois femmes pasteures. Une décision qui va à l’encontre de la déclaration de foi de la dénomination et qui a suscité de vives critiques. 

Samedi 8 mai, l’église de Saddleback située au sud de la Californie, a annoncé sur sa page Facebook l’ordination de trois femmes pasteures, qualifiant cet événement d' »historique ».

« Hier a été une nuit historique pour l’église de Saddleback à bien des égards ! Nous avons ordonné nos trois premières femmes pasteurs, Liz Puffer, Cynthia Petty et Katie Edwards ! »

Les trois nouvelles pasteures sont des membres de l’église depuis plusieurs années. Cynthia Petty a longtemps été investie auprès des enfants, Katie Edwards auprès des jeunes et Liz Puffer était déjà répertoriée en tant que « ministre » au sein de l’église rapporte  le Washington Post.

Si la publication a été likée près de 2 milles fois sur Facebook, cette annonce a également suscité de vives critiques. Pour Albert Mohler, président du Southern Baptist Theological Seminary à Louisville, « ordonner une femme pasteur, comme Saddleback l’a fait, viole l’enseignement baptiste et biblique ». « L’église Saddleback a pris des mesures qui se placent en conflit direct avec les doctrines déclarées de la Southern Baptist Convention » a-t-il déclaré dans un entretien avec Religion News Service.

La déclaration doctrinale de la Convention baptiste du Sud stipule en effet depuis 2000 que « la fonction de pasteur est limitée aux hommes tels que qualifiés par les Écritures ».

Owen Strachan, professeur de théologie au Grace Bible Theological Seminary, a commenté directement sur la publication Facebook de l’annonce de l’ordination des trois femmes pasteures pour encourager les membres de l’église qui désapprouve ce qu’il considère être « non biblique » à quitter l’église. « Il est temps de partir MAINTENANT » écrit-il en lettres capitales. Un commentaire déjà liké plus de 300 fois.

Pour le révérend Mike Stone, membre de la Convention baptiste du Sud, en prenant une telle décision l’église transgresse le message baptiste et devrait faire l’objet d’une enquête, il évoque une « rupture historique avec l’ecclésiologie baptiste biblique ». Dans un podcast qui s’intéresse à l’ordination des trois femmes pasteures, il déclare que si « les congrégations baptistes du Sud n’ont pas à être d’accord avec tous les points de la foi et du message baptistes tant qu’elles sont d’accord en général sur la doctrine », les femmes pasteures « c’est une autre affaire ». « Une église qui ordonne des femmes pasteures devrait être retirée de notre communauté d’églises » affirme-t-il.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Eric Glenn / Shutterstock.com

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.