Ukraine : Les réactions des leaders chrétiens

Les leaders chrétiens réagissent à l’opération militaire russe en Ukraine.

Ce matin, le Pape s’est rendu à l’ambassade de Russie près du Saint-Siège, à Rome. Il y a rencontré l’ambassadeur Alexandre Avdeïev pour « exprimer sa préoccupation concernant la guerre en Ukraine ». Il a invité au jeûne et à la prière le 2 mars prochain.

« Malgré les efforts diplomatiques de ces dernières semaines, des scénarios de plus en plus alarmants s’ouvrent. Une fois de plus, la paix de tous est menacée par des intérêts partisans. »

Plusieurs autres leaders chrétiens ont réagi à l’attaque de l’Ukraine par la Russie.

Franklin Graham, président de la Billy Graham Evangelistic Association de l’organisation humanitaire Samaritan’s Purse, nous appelle à prier pour les Ukrainiens.

« Priez pour le peuple ukrainien et pour que ce conflit se termine rapidement. (…) Il y a tellement de peur et d’incertitude. Beaucoup d’Ukrainiens fuient leurs maisons vers l’ouest. Ces familles ont besoin de nos prières. »

Eugene Cho, pasteur et président de l’organisation chrétienne Bread for the World, qui milite contre la faim dans le monde, a publié sur Twitter la photo de chrétiens ukrainiens agenouillés dans la prière.

« Seigneur, nous prions pour le peuple ukrainien en cette période difficile. Protégez les innocents et les vulnérables. Donner de la sagesse aux leaders mondiaux. Humiliez les orgueilleux. Seigneur, nous désirons et prions pour la paix. »

Le théologien Russell Moore a affirmé que Vladimir Poutine « était un meurtrier et un tyran » qui abusait « des chrétiens évangéliques, d’autres minorités religieuses et même des orphelins de son propre pays ».

« Vladimir Poutine est un meurtrier et un tyran. Il abuse des chrétiens évangéliques, d’autres minorités religieuses et même des orphelins de son propre pays. Et maintenant il attaque un voisin, une démocratie, un ami des USA. Dieu sauve l’Ukraine. »

Greg Laurie a quant à lui lancé un appel à la prière pour l’Ukraine.

« Nous sommes unis dans la prière pour le peuple ukrainien. Nous demandons du réconfort pour ceux qui vivent les événements qui se déroulent alors que la Russie a envahi. Jusqu’à ce que le Christ vienne, les guerres ne cesseront jamais, mais Il nous a équipés pour être fervents dans la prière pour la paix en ces temps. Priez pour que la sagesse d’en haut soit donnée aux politiciens et aux dirigeants. Au nom de Jésus, nous disons : Sois tranquille et connais Dieu. Il est exalté parmi les nations ; Il sera exalté sur la terre (Psaume 46:10). Dieu soit avec le peuple ukrainien. »

Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France, a publié un communiqué, précisant que « la décision du Président de la Fédération de Russie d’intervenir militairement en Ukraine enclenche un processus de guerre qui suscite en nous une immense inquiétude ».

Il a appelé à prier « pour les Ukrainiens et pour le retour de la paix en Ukraine, pour toutes les victimes de la violence aveugle que porte la guerre », mais aussi « pour le peuple russe tout entier, dans sa diversité », sans oublier « les soldats, les familles qui seront endeuillées, les personnes qui seront blessées » et « les populations civiles ».

Les évêques italiens ont demandé l’arrêt de la « folie de la guerre ».

« Chaque conflit apporte la mort et la destruction, déchire le tissu social et menace la coexistence des nations. Le souvenir de ce qui s’est passé sur le Vieux Continent au siècle dernier doit nous amener à désavouer tout discours de haine et toute référence à la violence, en nous incitant au contraire à cultiver les relations amicales et les résolutions de paix. »

Le cardinal Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg et président de la Commission des Épiscopats de l’Union Européenne (COMECE), a appelé « les autorités russes à s’abstenir de nouvelles actions hostiles qui infligeraient encore plus de souffrances et mépriseraient les principes du droit international. La guerre est un grave affront à la dignité humaine et elle n’a pas sa place sur notre continent ».

« Par conséquent, nous demandons instamment à la communauté internationale, y compris à l’Union européenne, de ne pas cesser de rechercher une solution pacifique à cette crise par le biais du dialogue diplomatique. »

Mgr Gintaras Grušas, Archevêque de Vilnius et Président du Conseil des Conférences Episcopales d’Europe (CCEE) a rappelé que « les Églises d’Europe condamnent fermement ce qui s’est passé » en Ukraine.

« Nous devons agir ensemble et avec détermination pour mettre fin immédiatement à l’agression russe et faire tout ce qui est possible pour protéger les femmes, les hommes et les enfants innocents. »

M.C.

Crédit image : Shutterstock.com / Sedeline

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.