Un an après l’attentat de l’église de Quetta, à quoi ressemblera le Noël des chrétiens au Pakistan ?

Au sein de la persécution et alors que l’animosité des islamistes est exacerbée, les chrétiens pakistanais sont dans l’incertitude face aux fêtes de fin d’année.

Au Pakistan, un an après l’attentat qui avait causé la mort de 9 fidèles dans une église de Quetta, la minorité chrétienne craint une recrudescence des violences en ces fêtes de fin d’année. Les chrétiens sont discriminés et persécutés au Pakistan, mais leur situation s’est détériorée suite à l’acquittement d’Asia Bibi. Des milliers de musulmans extrémistes avaient manifesté dans les rues à l’appel du parti politique TLP. Les émeutes avaient alors été retransmises sur les réseaux sociaux.

Pour Todd Nettleton, porte-parole de Voice of Martyrs USA, le climat est à « l’animosité et la colère ».

« Au cours des deux derniers mois, des radicaux ont défilé dans les rues du Pakistan, faisant monter la température et le niveau d’animosité. Les chrétiens regardent ça et disent: ‘ Hé ! Nous avons déjà été attaqués pendant la saison de Noël l’année dernière. Qu’est-ce qui pourrait arriver cette année ?’ « 

Le Pakistan est considéré par les États-Unis comme un « Pays Particulièrement Préoccupant » à cause de ses « violations systématiques, continues et flagrantes de la liberté de religion ». Appellation que vient de rejeter le ministère pakistanais des Affaires Étrangères.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?