Un éleveur peul musulman secourt des chrétiens enlevés au Nigéria

Enlevés en mai dernier, deux chrétiens abandonnés par leurs ravisseurs ont été secourus par un éleveur peul musulman au Nigéria.

Zakka Ibrahim et Samuel Mabas avaient été enlevés au Nigéria le 17 mai dernier. Les deux chrétiens ont ensuite été abandonnés par leurs ravisseurs, et laissés sans nourriture dans un lieu inconnu. Les deux hommes ont erré pendant deux jours avant d’être secourus par un éleveur peul musulman qui a pris soin d’eux.

Les deux hommes ont marché sous de fortes pluies et ont rampé pour échapper à la vue des militants armés qui circulaient. Ils ont finalement été trouvés par un éleveur peul qui a pris soin d’eux pendant deux jours, avant de les ramener auprès des responsables de l’église de Gusau, au nord du Nigéria. Ils ont depuis retrouvés leur foyer à Shiroro.

Selon Barnabas Fund, si de nombreux éleveurs peuls vivent en paix avec leurs voisins chrétiens, d’autres se sont radicalisés et mènent des attaques violentes contre eux.

Suite au récent massacre en cours dans la région de Kaduna, un habitant de la région, Thomas Usman, criait effectivement au massacre.

« Les chrétiens se font tuer comme des poulets. Les enfants sont massacrés. Les femmes sont violées et agressées. Le sud de Kaduna saigne et le gouvernement est silencieux ; nous avons besoin d’aide ! »

Le Global Terrorism Index 2019 associait lui la hausse du terrorisme en Afrique sub-saharienne aux « extrémistes peuls ».

« Le principal moteur de l’augmentation du terrorisme dans la région a été une augmentation des activités terroristes au Nigéria, qui a été attribuée aux extrémistes peuls. Sur les 13 groupes ou mouvements qui ont enregistré plus de 100 décès, six sont principalement actifs en Afrique subsaharienne. »

Dans un communiqué rédigé au sujet de la situation des chrétiens au Nigéria, l’organisation Christian Solidarity International alertait sur « les attaques de plus en plus violentes » et « l’échec du gouvernement nigérian à les empêcher et à punir les auteurs ».

John Eibner, son président, affirmait que « les conditions d’un génocide existent au Nigéria ».

« Les conditions d’un génocide existent au Nigéria. Les chrétiens, les musulmans non violents et les adeptes des religions tribales étant particulièrement vulnérables. Les attaques de plus en plus violentes et l’échec du gouvernement nigérian à les empêcher et à punir les auteurs sont alarmants. »

Dans son communiqué, l’organisation citait également les propos de Samson Ayokunle, président de la CAN, l’Association chrétienne du Nigéria.

« Les chrétiens sont devenus une espèce en voie de disparition dans leur propre pays. Le Nigeria est sous un siège orchestré par les terroristes assassins sanguinaires et criminels de Boko Haram, les éleveurs terroristes peuls, les bandits et les ravisseurs. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.