Un musée va accueillir les manuscrits chrétiens et islamiques qui ont échappé à l’État Islamique en Irak

Après Mossoul, Qaraqosh et le Kurdistan irakien, c’est désormais à Erbil que seront conservés et préservés ces manuscrits historiques.

Alors que l’État Islamique se livrait à une destruction massive des biens culturels et religieux en Irak, plusieurs manuscrits et livres anciens, chrétiens et islamiques, ont pu être sauvés. Rassemblés à Erbil samedi dernier, les Évêques de l’Église chaldéenne ont pris la décision de les rassembler et de les conserver dans un musée centre d’études.

Ce musée sera bâti à Erbil, capitale du Kurdistan irakien, dans un quartier à majorité chrétienne, à proximité d’un bâtiment qui accueille déjà des prêtres et séminaristes chaldéens.

Il aura fallu des années de combat pour préserver ces ouvrages historiques. Jusqu’en 2007, ces manuscrits avaient d’abord été conservés à l’église dominicaine de Mossoul. Pour des raisons de sécurité 850 d’entre eux, les plus précieux, avaient été transférés à Qaraqosh.

En juillet 2014, pour les sauver de la destruction, ils avaient été transférés dans le Kurdistan irakien.

Le mois suivant, fuyant avec des milliers d’autres chrétiens, le père Najib Mikhail avait emporté dans sa camionnette des manuscrits et documents anciens, « d’une valeur inestimable » selon l’Agence Fides. Là-bas, le religieux avait impliqué des dizaines de réfugiés dans la restauration de ces manuscrits.

C’est finalement dans ce musée d’Erbil que ces ouvrages seront bientôt mis en sécurité, comme l’aboutissement d’un long combat pour leur préservation.

M.C.

Crédit image : Creative Commons / Wikimédia

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.