Un nouvel épisode de « Ma Foi… » (France 2) sur le thème de la bienveillance

Rendez-vous dimanche 2 octobre à 10h sur Présence Protestante (France 2) pour parler de la bienveillance dans un nouvel épisode de « Ma Foi… », avec Jacques Poujol, pasteur et formateur en relation d’aide, et Jacques Verseils, berger à Mialet, au cœur des Cévennes.

« Bienveillance parmi les hommes ! » (Luc 2:14).

« Bienveillance ? Bienveillance ? Est-ce que j’ai une gueule de bienveillance ? » Voilà peut-être ce que dirait Arletty aujourd’hui.

En 1938, les dialogues de Henri Jeanson viraient au mélodrame. Les personnages en noir et blanc incarnés par Arletty et Louis Jouvet se languissaient quai de Jemmapes, devant l’Hôtel du Nord. S’aimeraient-ils ? Rien n’était moins sûr.

En 2001, juste en face du même Hôtel du Nord, Audrey Tautou, alias Amélie Poulain, aimait « faire des ricochets sur le canal Saint-Martin ». La musique de Yann Tiersen nous entraînait dans un romantisme acidulé ; Djamel Debbouze faisait parler les légumes, Amélie cherchait l’amour et finit par le trouver. Le public, moi compris, tombions sans regret sous le charme de cette comédie désuète.

Mais 14 ans plus tard, un funeste 13 novembre, à à peine 450 mètres de de l’Hôtel du Nord, l’innocence a été engloutie d’un trait de mitraille. Simon, propriétaire du restaurant Le Petit Cambodge dira à France Info que ce jour-là « l innocence a disparu dans le quartier ».

1 quartier, 3 époques. Aujourd’hui, sur le même pont du Canal Saint-Martin, emblématique quartier des bobos de Paris, les coudes se sont resserrés. Al Qaïda, Daech, les tentes des migrants sur le Quai, la Syrie, le Covid, l’écologie et maintenant l’Ukraine sont passés par là.

Après quelques décennies d’anonymat, sur le Canal, la bienveillance est devenue populaire. Prise de conscience après des années d’individualisme forcené ? Effet collatéral des crises et du réveil écologique ? Serions-nous devenus solidaires et bienveillants parce que, finalement, il est clair que le bien commun, notre terre et tout ce qui s’y meut, nous concerne tous ? Peut-être.

Quelle qu’en soit la raison, la bienveillance a le vent en poupe. On ne se moque pas inconsidérément des petits, des plus faibles, des opprimés, des « sans-dents ». Scolarité et pédagogie différenciées, entraide et solidarité, manager à l’écoute, jardins partagés et circuits courts ont la côte. Les plus anciens se souviendront que les cercles de qualité sont apparus au cœur des grandes entreprises japonaises dans l’après-guerre. Aujourd’hui le fruit est mûr. Nous avons appris à rester soudés et zen : la bienveillance s’épanouit à tous les étages.

Alors d’accord, soyons clairs : c’est une bonne chose. Mais que nous dit-elle de nous-même, cette bienveillance ? Finit les coups de gueule, les crises de nerfs, les sentences ? Plus de condamnation, rien que de l’amour ? Serions-nous devenus enfin bons ?

Pour tenter de répondre à cette question, David Sautel et Damien Boyer ont invité pour « Ma Foi… » deux experts en bienveillance : le spécialiste de la relation d’aide, Jacques Poujol et un autre Jacques, Jacques Verseil, spécialiste dans un tout autre domaine – mais pas loin – puisqu’il est berger à Mialet, haut-lieu cévenol.

Et si la bienveillance n’était pas ce que l’on croit ? Dimanche matin puis sur france.tv, les deux Jacques diront tout le bien qu’ils en pensent et toute la prudence qu’il faut y mettre pour construire une foi durable, à l’épreuve du temps et des coups de Trafalgar.

Alors, serez-vous vous aussi au rendez-vous de la bienveillance ?

Un programme produit par Orawa productions et france.tv studio. Il sera diffusé dimanche 2 octobre à 10 heures sur Présence Protestante (France 2) et disponible en replay sur France TV jusqu’au 9 octobre.

Christophe Zimmerlin, pour Présence Protestante

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.