Un prêtre crée la polémique après avoir publié une vidéo TikTok sur l’homosexualité

Le père Matthieu, prêtre du diocèse de Sens et Auxerre aux 623 000 abonnés sur TikTok, a créé la polémique avec une vidéo dans laquelle il s’exprime sur l’homosexualité. Des déclarations qui ont fait réagir son diocèse ainsi que la Conférence des évêques de France. 

Une vidéo publiée la semaine dernière sur le réseau social TikTok  par le prêtre Matthieu Jasseron a suscité de vives réactions. Dans cette vidéo le prêtre aux centaines de milliers d’abonnés s’est exprimé au sujet de l’homosexualité.

Reprenant des questions posées par les internautes sur ce thème telles que : « Est-ce qu’on peut être gay et chrétien ? » ou encore « Est-ce qu’être homosexuel ou pratiquer l’homosexualité c’est pêcher ? ». Le père Matthieu répond : « Et bien je vais être franc et honnête avec vous les amis : non ».

« Il n’est marqué nulle part, ni dans la Bible ni dans le catéchisme de l’Eglise catholique c’est-à-dire l’ensemble de la tradition, que d’être homosexuel ou de pratiquer l’homosexualité c’est un péché. » ajoute le curé.

À la suite de cette déclaration qui a créé un véritable buzz sur les réseaux sociaux, le diocèse de Sens et Auxerre a publié un communiqué dans lequel il revient sur les propos du pape Benoît XVI qui dès 2010 demandait « aux prêtres la capacité d’être présents dans le monde numérique dans la fidélité constante au message évangélique, pour exercer leur rôle d’animateurs de communautés s’exprimant désormais, toujours plus souvent, au milieu des ‘voix’ provenant du monde numérique, et d’annoncer l’évangile en se servant, à coté des moyens traditionnels, de l’apport de la nouvelle génération des moyens audiovisuels ».

Parmi ces prêtres « présents sur le ‘continent numérique' », le diocèse fait référence au père Matthieu Jasseron et rappelle qu’il s’exprime sur TikTok « à titre personnel, sans en avoir reçu la mission particulière ». Evoquant « l’audience qu’il a pu rencontrer donnant un retentissement particulier à ses interventions », le diocèse estime qu’il « importe que ces dernières puissent bénéficier d’un concours de compétences plus large pour pouvoir engager l’Église ».

« Cette préoccupation rejoint notamment l’initiative du Service national Jeunes et Vocations qui a réuni, il y a peu, quelques prêtres développant une présence pastorale sur internet et cherchant à ce qu’elle soit la mieux ajustée » indique le communiqué qui affirme qu’un « processus sera mis en place afin de poursuivre cette œuvre pastorale de façon à ce qu’elle ‘montre Dieu vivant et agissant dans la réalité quotidienne et présente la sagesse religieuse du passé comme une richesse à laquelle puiser pour vivre dignement l’aujourd’hui et construire l’avenir avec justesse’. »

Dans une publication sur Twitter, la Conférence des évêques de France (CEF) a également réagi aux propos du père Matthieu vendredi 27 août. « La CEF désapprouve certaines de ces vidéos qui dénaturent le message de l’Église » écrit l’organisation qui souhaite également alerter « sur le fait que leur succès d’audience ne signifie pas qu’elles soient justes ».

Camille Westhal Perrier

Crédit image : Anna Markina / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.