Un rapport dénonce un « niveau record » des « restrictions gouvernementales sur la religion »

« En 2018, le niveau médian mondial des restrictions gouvernementales sur la religion […] a continué de grimper, atteignant un niveau record depuis que le Pew Research Center a commencé à suivre ces tendances en 2007. »

Le Pew Research Center a publié hier son onzième rapport annuel sur les persécutions religieuses gouvernementales, dans le cadre du projet Pew-Templeton Global Religious Futures, qui analyse le changement religieux et son impact sur les sociétés du monde entier. L’étude, menée dans 198 pays, évalue les « restrictions gouvernementales » et les « hostilités sociales » au cours de l’année 2018.

Et dès la première page, le bilan est sans appel, « en 2018, les restrictions gouvernementales sur la religion atteignent le plus haut niveau mondial en plus d’une décennie ».

« En 2018, le niveau médian mondial des restrictions gouvernementales sur la religion – c’est-à-dire les lois, les politiques et les actions des fonctionnaires qui empiètent sur les croyances et pratiques religieuses – a continué de grimper, atteignant un niveau record depuis que le Pew Research Center a commencé à suivre ces tendances en 2007. […] L’augmentation des restrictions gouvernementales reflète une grande variété d’événements dans le monde, y compris une augmentation de 2017 à 2018 du nombre de gouvernements utilisant la force – comme les détentions et les violences physiques – pour contraindre les groupes religieux. »

Le rapport dénonce également la hausse du « nombre total de pays avec des niveaux de restrictions gouvernementales ‘élevés’ ou ‘très élevés’ », principalement dans la région Asie-Pacifique et dans la région Moyen-Orient-Afrique du Nord. « Ce nombre est passé de 52 pays (26% des 198 pays et territoires inclus dans l’étude) en 2017 à 56 pays (28%) en 2018 », affirment les experts.

« Certains pays de la région Asie-Pacifique ont enregistré des sommets sans précédent dans leurs scores globaux de restrictions gouvernementales. Cela inclut la Chine, qui a continué à avoir le score le plus élevé sur l’indice des restrictions gouvernementales (GRI) sur les 198 pays et territoires de l’étude. La Chine a été près du sommet de la liste des gouvernements les plus restrictifs chaque année depuis le début de l’étude, et en 2018, elle a atteint un nouveau sommet dans son score (9,3 sur 10). […] Il existe également plusieurs pays notables de la catégorie ‘élevée’ qui ont connu une augmentation de leurs scores. L’Inde, par exemple, a atteint un nouveau sommet de son score GRI en 2018, avec un score de 5,9 sur 10 sur l’indice, tandis que la Thaïlande a également enregistré un record historique (5,4). »

Autre réalité révélée par le Pew Research Center, « le harcèlement des groupes religieux continue d’être signalé dans plus de 90% des pays », qu’il s’agisse de la part des gouvernements ou de celles des groupes sociaux ou individus.

« Le harcèlement peut inclure un large éventail d’actions, de la violence verbale à la violence physique et aux meurtres, motivées au moins en partie par l’identité religieuse de la cible. »

Et les premières victimes sont les chrétiens et les musulmans.

« Comme les années précédentes, les chrétiens et les musulmans ont été victimes de harcèlement dans plus de pays que tout autre groupe religieux en 2018. Ce schéma est resté constant depuis le début de l’étude en 2007. »

Le rapport poursuit en précisant que « les chrétiens et les musulmans sont les deux plus grands groupes religieux au monde et sont plus dispersés géographiquement ». Et d’ajouter que les Juifs sont le troisième groupe le plus persécuté alors que lui ne représente que 0,2% de la population mondiale.

Au sujet des chrétiens, le Pew Research Center explique que c’est « la région Moyen-Orient-Afrique du Nord » qui « comptait la plus grande part de pays où les chrétiens ont été harcelés en 2018 ».

« Sur les 20 pays de la région, 19 avaient une forme de harcèlement ciblant les chrétiens (soit par les gouvernements, soit par des groupes sociaux). Le harcèlement social a eu lieu dans 15 pays, la part la plus élevée (75%) depuis le début de l’étude, tandis que le harcèlement gouvernemental des chrétiens a été signalé dans 19 pays de la région, contre 20 en 2017. »

Dans la région Aise-Pacifique, les chrétiens ont été harcelés dans 80% des pays étudiés. En Europe, c’est le cas dans 76% des pays. En Afrique sub-saharienne dans 67% des pays. Tandis que dans les Amériques, ce harcèlement aurait lieu dans 20 pays.

La conclusion du rapport précise le cadre de ces données :

« Cette étude fournit des données sur le nombre de pays dans lesquels les différents groupes religieux sont harcelés ou intimidés. Mais l’étude n’évalue ni la gravité ni la fréquence du harcèlement dans chaque pays. Par conséquent, les résultats ne doivent pas être interprétés comme évaluer quel groupe religieux est le plus victime de harcèlement ou de persécution dans le monde. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.