Un rapport révèle que 26 millions d’américains ont cessé de lire la Bible

L’American Bible Society publie chaque année depuis plus de dix ans un rapport sur la lecture de la Bible aux Etats-Unis. L’édition 2022 révèle que près de 26 millions d’Américains ont cessé de lire les Ecritures au cours de l’année écoulée. Une baisse importante que les chercheurs attribuent à la fermeture des Eglises en raison de la pandémie. 

« Nous avons revu nos calculs. Nous avons revérifié nos calculs et recalculé les chiffres… encore et encore », rapporte John Plake, un des chercheurs de l’American Bible Society, dans le rapport 2022 de l’organisation qui établit des données sur la lecture de la Bible aux États-Unis. « Ce que nous avons découvert était surprenant, décourageant et perturbant », poursuit le chercheur.

Le rapport révèle en effet une baisse « sans précédent » du pourcentage d’utilisateurs de la Bible en Amérique du Nord. Depuis 2018, entre 47% et 49% des adultes américains lisaient la Bible, tandis que les données 2022 montrent une diminution de 10% par rapport à l’année précédente.

Ainsi, aujourd’hui, seuls 39 % des américains déclarent lire la Bible plusieurs fois par an ou plus. Ce qui signifie que près de 26 millions d’Américains ont réduit ou arrêté leur interaction avec les Écritures au cours de l’année écoulée.

Interrogé par Chrisitianity Today sur les causes de cette diminution, John Plake évoque la crise sanitaire. Il estime que cette baisse sans précédent montre à quel point la lecture de la Bible est liée à la fréquentation de l’église.

C’est également la thèse soutenue par Don Whitney, professeur de spiritualité biblique au Southern Baptist Theological Seminar. Il affirme que l’isolement des chrétiens a eu un « impact mortel » sur la lecture de la Bible, même dans la sphère privée.

Selon le professeur, « quand les gens ne sont pas à l’église, on ne leur rappelle pas les bénédictions de l’Écriture et son importance pour leur vie. Et ils ne sont pas encouragés par d’autres chrétiens partageant leur propre lecture de la Bible ».

Dans la préface du rapport, Robert Briggs, le président général et le directeur de l’American Bible Society a partagé un message d’espérance en dépit de ces chiffres alarmants.

Il rappelle que l’état de la lecture de la Bible « apporte une nouvelle perspective sur une réalité que Dieu connaît déjà ». Le but de cette étude n’est pas de semer la panique ou de célébrer, explique-t-il, mais il s’agit d’un point de départ.

« Qu’est-ce que Dieu nous appelle à faire en réponse à cette réalité, pour avancer vers le point futur que Dieu a en tête ? Comment pouvons-nous aider ? », voilà quelques exemples de questions qu’il appelle les chrétiens à se poser.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.