Un « véritable carnage » en RDC : 22 civils assassinés

Un groupe d’origine ougandaise affilié à l’Etat islamique sème la terreur en République démocratique du Congo. On dénombre pas moins de 1157 civils massacrés en 13 mois, dont 22 le 4 janvier dernier. 

Le Centre d’études pour la promotion de la démocratie et des droits fondamentaux (CEPADHO) dénonce le massacre perpétré à l’encontre de civils lundi 4 janvier, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC) dans la région du Nord Kivu.

C’est dans une note diffusée par l’Agence Fides que l’ONG relate un « véritable carnage » qui s’est déroulé entre 19h et 21h faisant 22 morts ainsi que des dégâts matériels.

« L’attaque à la base d’un véritable carnage s’est réalisée entre 19 et 21h00 locales de lundi 4 janvier, à en croire des sources concordantes. Elle a occasionné le massacre d’au moins 22 civils dont 6 membres d’une même famille, sans compter les disparus et les autres dégâts matériels. »

D’après Donat Kibwana, administrateur du territoire de Beni, dix des 22 personnes assassinées étaient des femmes.

Une attaque terroriste commise par les « forces pour la défense de la démocratie » (ADF), un groupe d’origine ougandaise qui sème la terreur en RDC. Depuis peu affilié à l’Etat islamique, le groupe a pris le nom de Madina a Tauheed Wau Mujahedeen qui signifie en français, « la ville des monothéismes et des saints combattants ».

En 13 mois, c’est 1157 civils qui ont été massacrés par ces terroristes, comme le rappelle l’ONG congolaise. Des attaques « en représailles aux offensives lancées contre eux par les forces armées de RDC « .

Le CEPADHO évoque également un autre massacre, le 31 décembre 2020 qui a entraîné la mort de 22 personnes, « transformant ainsi en pleurs l’allégresse attendue à l’occasion des festivités du 1er janvier 2021 ».

C.P

Crédit image : Ben Houdijk / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.