Une des plus anciennes représentations artistiques d’une ménorah retrouvée à Beer Schéba

Des archéologues israéliens viennent de dévoiler « l’une des premières représentations artistiques d’une ménorah juive jamais découverte ». Elle a été retrouvée sur un fragment de lampe à huile aux côtés d’autres preuves de la vie quotidienne des juifs dans la ville de Beer Schéba.

C’est la première fois qu’un vestige d’une colonie juive de la période du second temple a été découvert. Sur ce site, lié à Abraham, et occupé jusqu’au deuxième siècle de notre ère, les scientifiques ont trouvé « l’une des premières représentations artistiques d’une ménorah juive », des vases en calcaire utilisés pour les rituels de purification, une tour de guet, des pièces, et des passages souterrains utilisés par les juifs contre les romains.

Le docteur Peter Fabian, de l’université Ben-Gourion et le docteur Daniel Varga, de l’Autorité des antiquités israéliennes expliquent à Israel Today :

« Les vestiges de la colonie couvrent une zone de 2500 mètres carrés et comprennent plusieurs structures et installations, telles que les fondations d’une grande tour de guet, des installations de cuisson, des fosses à ordures anciennes et un système souterrain qui a probablement été utilisé comme bain rituel juif (mikveh). »

L’emplacement de Beer Schéba était hautement stratégique, ce qui explique la présence d’une tour de guet. Cette ville se trouvait le long de la frontière sud du royaume de Juda, et à proximité d’une route qui menait à la côte méditerranéenne.

On y fait de nombreuses références dans la Bible, la première concernant Abraham. C’est là qu’il a réglé son désaccord avec Abimélec au sujet d’un puits. Cet événement a donné son nom à la ville, Beer Schéba signifie « puits de serment ».

C’est pourquoi on appelle ce lieu Beer Schéba ; car c’est là qu’ils jurèrent l’un et l’autre. Ils firent donc alliance à Beer Schéba. Après quoi, Abimélec se leva, avec Picol, chef de son armée ; et ils retournèrent au pays des Philistins. Abraham planta des tamariscs à Beer Schéba ; et là il invoqua le nom de l’Éternel, Dieu de l’éternité. (Genèse 21:31-33)

Isaac y construit un autel et Élie s’y réfugia quand il fuyait Jézabel.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?