Une enquête sur les missionnaires chrétiens ordonnés en Inde

Près de la moitié des églises ne seraient pas reconnues officiellement au Karnataka. Une enquête va être ouverte par le gouvernement.

L’État indien du Karnataka vient d’ordonner une enquête sur les missionnaires chrétiens. Cette décision a été prise mercredi, alors que le député ​​Goolihatti Shekar aurait affirmé que 40% des églises de cet État ne sont pas officiellement reconnues par le Karnataka.

Outre cette décision, il a également été question du retrait des avantages gouvernementaux aux personnes qui se convertissent de l’hindouisme au christianisme.

Goolihatti Shekar aurait affirmé que sa mère se serait convertie au christianisme à son insu, avant de rapporter aux médias qu’elle se serait convertie à l’hindouisme.

Ce député fait partie du Bharatiya Janata Party, l’un des deux partis principaux indien, de droite nationaliste. Ce parti a également fait des déclarations ces dernières semaines en faveur de la promulgation d’une loi anti-conversion, qui limiterait la liberté religieuse des minorités.

Dans les États où elle a été promulguée cette loi anti-conversion peut servir de couverture à ceux qui persécutent les chrétiens et les minorités religieuses. Dimanche, c’est parce qu’ils ont été accusés de conversions forcées que des religieuses, un pasteur et des chrétiens ont été arrêtés et conduits au poste de police pour y être interrogés.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.