Une femme enceinte et son mari pasteur ont été tués au Nigéria

Emmanuel et Juliana Bileya ont été tués alors qu’ils travaillaient dans leur ferme au Nigéria.

Emmanuel Bileya était pasteur au Nigéria. Son épouse, Juliana, était enceinte. Ensemble ils avaient déjà huit enfants, âgés de 1 à 19 ans et désormais orphelins, car leurs parents ont été tués lors d’un conflit tribal. L’enfant que portait Juliana est mort également.

Le drame, qui a eu lieu le 1er juin dernier, alors qu’Emmanuel et son épouse travaillait à la ferme a été révélé par le Robert E. Webber Institute for Worship Studies (IWS), établissement dans lequel Emmanuel terminait sa thèse.

« C’est avec un cœur brisé que IWS annonce la mort de l’étudiant de D.W.S. Emmanuel Bileya, sa femme Juliana, et leur enfant in utero, dont le nom est connu uniquement de Dieu. Emmanuel et Juliana laissent derrière eux huit enfants. »

Deux semaines auparavant, Emmanuel témoignait des conflits tribaux qui l’avaient poussé à mettre ses enfants en sécurité. Une décision qui les a probablement sauvés. Emmanuel avait quant à lui décidé de rester à la ferme avec sa femme, pour y travailler.

« Cette guerre dure depuis environ un mois maintenant dans ma région, depuis avril 2020. Une autre tribu a détruit nos églises et a dit qu’elles prévoyaient de détruire l’église où je travaille, qui est dans une ville appelée Mararraba située à Donga LGA de l’État de Taraba au Nigéria. Depuis un certain temps maintenant, de nombreuses personnes ont fui la ville pour des raisons de sécurité, y compris ma famille, mais je suis resté à Mararraba en priant et en espérant que Dieu rétablisse la paix et la protection de la ville et de l’église…. La vérité est que la guerre est partie d’un conflit agricol. Un homme, un membre de l’église de ma tribu, a aimablement donné une partie de ses terres agricoles à un homme d’une autre tribu. Mais en 2020, l’homme a empiété davantage sur les terres agricoles, sans l’accord du propriétaire. Un comité de règlement des différends agricoles, avec des membres des deux tribus, a été créé pour résoudre le problème. Bien qu’il n’ait pas encore été résolu, l’homme de l’autre tribu a invité 200 autres personnes qui sont venues avec des armes à feu et ont commencé à cultiver la terre. Lorsque le propriétaire les a vus, il a essayé de les arrêter. Ils l’ont battu à mort…. Alors que nous essayions de calmer la situation en ville, les jeunes ont riposté en battant un homme qui était alors dans sa ferme. Après cela, quatre chrétiens de mon église, qui ont décidé de quitter le village et d’aller dans un autre village paisible pour chercher un emploi ont été battus, deux ont été tués, deux ont survécu. J’ai enterré les deux garçons. En résumé, les gens d’une tribu ont attaqué mon village deux fois sans succès mais ont réussi à la troisième tentative, ils ont tué certains villageois et ont incendié tout le village, avec notre église et la résidence du pasteur. »

M.C.

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.