Une lettre du pasteur John Harper, « l’un des hommes les plus courageux » du Titanic a été vendue aux enchères

« Les guerriers sont avec moi ici et se débrouillent bien jusqu’à présent. Avec tout mon amour cordial, votre cher pasteur John Harper. »

Le pasteur baptiste John Harper était à bord du Titanic. Une lettre, écrite par ses soins à bord du navire trois jours avant le naufrage, vient d’être vendue aux enchères pour près de 47 000 euros. Adressée à un autre membre du clergé, sa lettre évoque la vie à bord du navire et témoigne de la reconnaissance de John Harper.

« Mon cher frère Young, je vous écris ces lignes juste avant d’entrer à Queenstown pour vous assurer que je ne vous ai pas oublié et surtout pas toute votre gentillesse pendant que nous étions dans le Nord. J’avais l’intention d’envoyer les billets de train de Mme Pratt juste avant mon départ, mais dans la précipitation, qui était exceptionnelle, ayant eu 11 ou 12 services pour le week-end, je n’ai pas pu le faire. Je vais les envoyer de Chicago. Nous avons eu une belle saison de bénédictions ces derniers jours à Walworth. Je ne sais pas comment je dois remercier la chère tante Mary et vous-même pour toute votre gentillesse, le Seigneur vous remboursera pour tout cela. Ayez confiance, tout va bien à Paisley Road. Les guerriers sont avec moi ici et se débrouillent bien jusqu’à présent. Avec tout mon amour cordial, votre cher pasteur John Harper. »

Selon le commissaire-priseur Andrew Aldridge, « John Harper était probablement l’un des hommes les plus courageux sur ce bateau ».

Le pasteur avait cédé sa place dans un canot de sauvetage pour rester aux côtés des passagers à bord, avant de céder son gilet de sauvetage à l’un d’entre eux, comme on peut le lire sur le site de la Harper Church, dont il a été le premier pasteur.

« Les récits des dernières minutes du naufrage du Titanic indiquent que John Harper a conduit des hommes et des femmes à connaître la grâce salvatrice de notre Seigneur et Sauveur avant qu’ils ne se noient. Les comptes rendus indiquent que John Harper a demandé à un homme, ‘Votre âme a-t-elle été sauvée’ et, suite à la réponse négative, il a donné à l’homme son gilet de sauvetage. L’homme a survécu pour raconter l’histoire de John Harper mais la vie de Harper dans ce monde a pris fin. John était pleinement conscient de sa propre mortalité, mais il était assuré par la Parole de Dieu que, puisqu’il avait confiance dans le Seigneur Jésus, il y avait une place qui lui était réservée dans le ciel. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.