« Une menace a été envoyée… Leah Sharibu serait la prochaine victime » : Boko Haram pourrait l’exécuter dans quelques jours

En février dernier, 110 jeunes filles ont été kidnappées par Boko Haram dans un collège de filles de la ville de Dapchi, au Nord-Est du Nigeria. Quelques semaines plus tard elles furent toutes libérées sauf Leah Sharibu, qui refusa de renier sa foi en Jésus.

Leah, 14 ans, était la seule chrétienne parmi les jeunes filles enlevées. Voilà maintenant 7 mois que la jeune Leah est captive de ce groupe terroriste islamiste, tous les efforts du gouvernement nigérian pour la faire libérer sont restés vains. Dans une vidéo publiée le 17 septembre, le groupe Boko Haram menace d’exécuter Leah Sharibu le 18 octobre s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils réclament au gouvernement.

« Voici un message de sang », déclarent-ils dans la vidéo.

Rebecca Sharibu, la maman de Leah s’est exprimée face aux journalistes :

« Une menace a été envoyée… Leah Sharibu serait la prochaine victime à être tuée. Je supplie le gouvernement fédéral de faire tout ce qui, à son avis, devrait être fait pour libérer Leah avant l’expiration de l’ultimatum. »

Hier, le président Muhammadu Buhari a appelé la maman de Leah pour lui dire que “Leah rentrerait en paix”. Il l’a aussi rassuré en lui disant que la nation toute entière continuait de prier pour son retour.

« Je transmets mon émotion, le ferme engagement de mon administration et la solidarité de tous les Nigérians envers vous et votre famille, alors que nous ferons de notre mieux pour ramener votre fille à la maison dans la paix et la sécurité. »

H.L.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?