Une organisation canadienne demande à Justin Trudeau la fin des expulsions de ressortissants pakistanais

La Charismatic Social Integration of Canada réclame « l’amnistie pour les ressortissants pakistanais » et la protection des chrétiens « qui fuient le Pakistan et demandent l’asile au Canada ».

Au Pakistan, les manifestations se multiplient autour de la question du blasphème. Le parti politique Tehreek-e-Labbaik Pakistan fait notamment pression sur le gouvernement pakistanais. La semaine dernière, les Français étaient au centre du débat, et notamment le président Macron, pour sa position favorable à la liberté de caricaturer, rappelée à l’occasion de l’assassinat du professeur Samuel Paty.

C’est dans ce contexte que lundi, une organisation canadienne a écrit une lettre à Justin Trudeau, Premier Ministre canadien, ainsi qu’à d’autres responsables du pays. Affirmant que « les extrémistes religieux contrôlent pratiquement l’État », la Charismatic Social Integration of Canada (CSIOC) réclame l’arrêt des mesures d’expulsion des demandeurs d’asile pakistanais.

« Les manifestations actuelles lancées par la ligne dure Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP) exigeant l’expulsion de l’ambassadeur de France du Pakistan pour la publication de la représentation des caricatures du prophète de l’islam montrent le pouvoir exercé par les groupes politiques religieux au Pakistan. […] Mais les manifestations ont été si violentes que le gouvernement a dû se plier aux demandes du TLP. […] De façon alarmante, le gouvernement a dû libérer les dirigeants des partis extrémistes interdits et ses travailleurs et a déposé une résolution au parlement pour expulser l’ambassadeur français. »

La CSIOC s’insurge alors que « dans une atmosphère si instable et si chargée de religion, le service d’immigration canadien prenne la décision d’expulser les demandeurs d’asile déboutés ». Selon l’organisation, le service d’immigration « de toute évidence, ne comprend pas les réalités du terrain au Pakistan ».

La Charismatic Social Integration of Canada rappelle le pouvoir abusif des lois sur le blasphème.

« Il ne comprend pas la psyché des extrémistes religieux au Pakistan qui tueront n’importe quel ‘kafir’ (infidèle) sous le moindre prétexte de déshonorer leur prophète.
L’intolérance religieuse lancée par la loi sur le blasphème de l’État met les chrétiens et les autres minorités religieuses à la merci du lynchage par les foules au quotidien. »

La CSIOC termine en réclamant « l’amnistie pour les ressortissants pakistanais (demandeurs d’asile déboutés) qui ont fui le Pakistan en raison d’accusations de blasphème, mais sont déjà sur la liste d’expulsion d’Immigration Canada » mais également la protection des chrétiens « qui fuient le Pakistan et demandent l’asile au Canada ».

M.C.
Crédit image : Asianet-Pakistan / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.