Une pétition contre la diffusion d’un film avec un Jésus homosexuel sur Netflix réunit 1 million de signataires

Sur change.org, une pétition réunit plus d’un million de signatures pour s’opposer à la diffusion sur Netflix d’un film mettant en scène un Jésus homosexuel.

Le groupe Porta do Fundos a voulu lancer pour noël sur Netflix un film mettant en scène un Jésus homosexuel, qui plus est en couple avec le diable. Mais « Especial de Natal Porta dos Fundos : A Primeira Tentação de Cristo », « Porta dos Fundos Spécial de Noël : La première tentation de Christ » s’est heurté à l’immense mobilisation des chrétiens.

L’histoire se passe après le jeûne de 40 jours dans le désert de Jésus, alors qu’il ramène chez lui, comprendre chez Joseph et Marie, son petit ami.

Une pétition a été mise en ligne sur le site Change.org. Elle vient de dépasser la barre du million de signatures. Et les signataires ne cessent de s’ajouter. Les réseaux sociaux se sont chargés de relayer l’information, à l’instar du poste de Romilson Souza.

Católicos, evangélicos e simpatizantes do cristianismo em todo o Brasil receberam com muita tristeza, indignação e…

Geplaatst door Romilson Souza op Dinsdag 10 december 2019

« Les catholiques, les évangéliques et les sympathisants du christianisme à travers le Brésil ont accueilli avec une grande tristesse, indignation et révolte le film Netflix, La Première tentation du Christ, qui a promu un véritable manque de respect pour la foi de milliers de personnes en plaçant Jésus-Christ dans une relation homosexuelle, brisant ainsi les principes chrétiens basés sur les saintes écritures. Une telle attitude dépeint simplement l’intolérance religieuse des personnes qui ignorent notre Constitution fédérale, la loi 7 716/2010 et également le Code pénal, à l’article 208. Nous ne pouvons accepter que l’intolérance religieuse soit camouflée avec la liberté d’expression. »

Eduardo Bolsonaro, député et fils du président brésilien, s’interrogeait lui sur Twitter de la pertinence « d’attaquer la foi de 86% de la population ».

« @NetflixBrasil vient de lancer un « Spécial Noël » où Jésus-Christ (@gduvivier) est gay et a des relations avec @FabioPorchat, et refuse de prêcher la parole de Dieu. Nous sommes en faveur de la liberté d’expression, mais vaut-il la peine d’attaquer la foi de 86% de la population ? »

Pour l’évêque Henrique Soares da Costa, il s’agit dune « claque sur le visage de tous les chrétiens ». Pour lui, ce film est « blasphémateur, vulgaire et irrespectueux envers notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ et un sarcasme envers la foi de tous les chrétiens ».

« En plein temps de préparation de Noël pour le Seigneur, Netflix a donné un baffe sur le visage de tous les chrétiens ; il a craché sur notre visage, il s’est moqué de notre foi. »

Dans un appel sur Facebook, il est allé jusqu’à demander à tous les chrétiens de se désabonner de Netflix.

L’OAB-PA, association du barreau brésilien, exprime dans un communiqué sa volonté de voir les autorités prendre des mesures.

« L’Association du barreau brésilien, Section Pará, par le biais de la Commission de la liberté et de la défense de la liberté religieuse, exprime sa répudiation et son indignation lors de l’épisode Especial de Natal Porta dos Fundos : A Primeira Tentação de Cristo, diffusé sur le service Streaming Netflix.

L’épisode tente d’utiliser ‘l’humour’ pour se moquer des icônes sacrées chrétiennes, diminuant et ridiculisant les passages bibliques, dans l’affront et le manque de respect pour le sentiment religieux de plus de 100 millions de Brésiliens.

La liberté de croyance et la liberté d’expression sont des garanties de l’État de droit qui se complètent et respectent les limites fixées par la Constitution fédérale. Ils ne peuvent jamais être utilisés comme instruments d’offense et de dérision.« 

M.C.

Crédit Image : Kaspars Grinvalds / Shutterstock.com

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.